Parlement : confrontation entre Duval et Li Kwong Wing sur les dépenses supplémentaires

Avec le soutien de

Les débats sur le Supplementary Appropriation (2011) Bill ont été marqués par une virulente confrontation entre le député Kee Chong Li Kwong Wing et le ministre des Finances. Toutefois ce dernier devait saluer l’intervention du leader orange lors de son summing-up.

Les travaux parlementaires du mardi 24 juillet ont été principalement consacrés aux débats sur le Supplementary Appropriation (2011) Bill qui a été ensuite examiné en comité. Ce projet de loi vise à amender le budget 2011 adopté par le Parlement à la fin de 2010 en y incluant des dépenses supplémentaires d’un montant total de Rs 6 milliards.

Lors de son summing-up, le Grand argentier a fait une virulente sortie contre le porte-parole de la Commission économie du Mouvement militant mauricien, Kee Chong Li Kwong Wing. Il répondait à l’intervention du député mauve qui avait remis en question les capacités de Xavier Duval à gérer les finances de l’Etat. Le leader du Parti mauricien social démocrate (PMSD) a même déclaré qu’il sait que l’économiste de l’opposition souhaite prendre sa place comme ministre des Finances.

C’est qui a également étonné lors de la clôture des débats c’est l’attitude adoptée par Xavier Duval à l’encontre de son prédécesseur aux Finances, Pravind Jugnauth qui a également critiqué ces dépenses non-budgetées des différents ministères. En effet, même s’il a répondu aux critiques du leader du Mouvement socialiste militant (MSM), le ministre des Finances a, en plusieurs occasions, salué l’intervention de Pravind Jugnauth estimant qu’elle était plus appropriée, estime-t-il, que celle de Kee Chong Li Kwong Wing.

Ce dernier avait la responsabilité de clore pour l’opposition avant que Xavier Duval ne fasse son summing-up. Il a expliqué, chiffres à l’appui, que les dépenses non-budgetées de l’Etat augmentent d’année en année et qu’elles ont été, pour l’année 2011 au-dessus des normes internationales. Il a dénoncé le fait que l’opposition se retrouve devant un fait accompli et que ni le retour de ces dépenses ni de la politique gouvernementale liée à ces déboursements.

« Nous avons à la tête de ce ministère le meilleur ministre des Finances de l’Afrique. Et regardez le résultat. Pourquoi les dépenses supplémentaires deviennent sont-elles de plus en plus conséquentes ? On demande à la population de se serrer la ceinture mais le gouvernement ne donne pas le bon exemple… Je me demande d’où vient ce prix ? » a lancé Kee Chong Li Kwong Wing à Xavier Duval qui a très mal pris ces commentaires.

Lors de son summing-up, le ministre des Finances s’en est violement pris au député du MMM qualifiant ses commentaires « d’insanités et de non-sens ».

« Nous sommes très déçus du discours de cet homme. Il pense qu’il est en train de parler aux imbéciles qui ont voté pour lui. Il n’a même pas eu de pitié pour l’ancien ministre du Tourisme qui est désormais son partenaire au sein de l’opposition. Il y a eu beaucoup d’exagération frôlant le ridicule », soutient Xavier Duval.

Par ailleurs, lors de l’examen en comité les députés de l’opposition ont systématiquement recherché des précisions sur chacune des dépenses supplémentaires énumérées dans le projet de loi.

Après plusieurs heures d’examen, la Supplementary Appropriation (2011) Bill a finalement été voté.

&nbsp

Publicité
Publicité
Rejoignez la conversation en laissant un commentaire ci-dessous.

Ailleurs sur lexpress.mu

Les plus...

  • Lus
  • Commentés
  pages consultées aujourd'hui Statistiques et options publicitaires