Parlement : Cehl Meeah réclame une baisse des honoraires des députés et ministres

Avec le soutien de

Le député Cehl Meeah revient à la charge avec sa demande de réduction des honoraires des parlementaires.&nbsp Il interpellera le Premier ministre à cet effet, le mardi 22 juin.

Le député et leader du Front Solidarité Mauricien (FSM) posera ses premières questions parlementaires, lors de la prochaine séance de l’Assemblée Nationale. Il adressera une interpellation au Premier ministre. Il demande à ce dernier s’il a l’intention d’amender la loi dans le but de réduire les honoraires des parlementaires et d’enlever les privilèges hors-taxe dont bénéficient ces derniers.

Cehl Meeah demandera également des éclaircissements sur l’exercice de promotion au sein de la force policière. Il recherchera également des informations sur un cas de détournement de fonds des comptes de la National Pensions Fund à la Mauritius Commercial Bank.

Le Premier ministre devra répondre à une interpellation sur la définition des communautés dans la Constitution de Maurice. Joe Lesjongard veut savoir si le chef du gouvernement a l’intention d’amender la Constitution pour redéfinir le terme de «Population générale».

Le député de la circonscription No. 20 (Beau Bassin-Petite Rivière), Kee Cheong Li Kwong Wing, pour sa part, adressera trois questions au ministre des Finances. La première porte sur la National Residential Property Tax et la deuxième concerne la taxe sur les intérêts bancaires.

Dans le deux cas le responsable du dossier économique au sein du groupe parlementaire mauve veut connaître le montant recueilli par la Mauritius Revenue Authority à ce jour sous ces items respectifs. Il interrogera également le ministre des Finances sur l’abolition éventuelle des ces taxes comme annoncé dans le Discours-programme.

La troisième question de Kee Cheong Li Kwong Wing concerne l’état actuel de l’économie et mesures préconisées par le gouvernement pour contrer les effets éventuels de la crise de l’Euro.

Kavy Ramano se concentre, lui, sur le secteur touristique. Pas moins de quatre interpellations sont inscrites au nom du député de l’opposition. Elles concernent le ministère du tourisme et à son fonctionnement durant les cinq dernières années. Ainsi, il sera question de la&nbsp Tourism Authority, de la Mauritius Tourism Promotion Authority et du dernier Festival Kreol.

Onze interpellations sont adressées au chef du gouvernement. Les autres ministres, eux, se partageront les 55 questions restantes.

Après les interpellations, les débats sur le Discours-programme reprendront avec l’intervention du whip de l’opposition Rajesh Bhagwan.


&nbsp

Publicité
Publicité
Rejoignez la conversation en laissant un commentaire ci-dessous.

Ailleurs sur lexpress.mu

Les plus...

  • Lus
  • Commentés
  pages consultées aujourd'hui Statistiques et options publicitaires