Parlement: Bhagwan revient sur le litige opposant Rehana Ameer à la MBC

Avec le soutien de

Le litige entre la syndicaliste licenciée et la direction de la Mauritius Broadcasting Corporation (MBC) intéresse les élus du Mouvement militant mauricien (MMM) qui se pencheront aussi sur le scandale des ampoules contrefaites du Central Electricity Board (CEB). (photo : Rehana Ameer)

Le Whip de l’opposition interrogera le ministre du Travail et des Relations industrielles sur le litige opposant la syndicaliste licenciée, Rehana Ameer à la direction de la MBC. Rajesh Bhagwan veut savoir si des actions légales ont été enclenchées suite aux refus répétés du directeur général de se présenter ou de se faire représenter à la Commission Conciliation et Médiation (CCM).

La direction de la MBC a, en effet, rejeté les convocations de la CCM en pas moins de quatre occasions. Deux litiges consécutifs avaient été logés à la Commission par Rehana Ameer en septembre et janvier dernier.

Lors de la dernière audition à laquelle il était convoqué Dan Callikan avait, par l’entremise d’une correspondance de ses hommes de loi, soulevé un point de droit à l’effet que le deuxième litige n’avait pas lieu d’être.

Toutefois, la commission n’avait pas pu se pencher sur les arguments des deux parties puisque la MBC n’a pas jugé bon d’être présente pour en débattre. Dans son rapport, la commission avait avoué son incapacité à se prononcer sur ce litige en l’absence d’une des deux parties. Avant de souligner que c’est illégal de refuser de répondre à une de ses convocations.

Dans un autre ordre d’idées, Joe Lesjongard reviendra, lui, sur le scandale des 650 000 ampoules contrefaites qui a ébranlé le CEB à la fin de l’année dernière. Le député mauve demandera au ministre de l’Energie et des Utilités publiques, Rashid Beebeejaun, de dévoiler les retombées de l’enquête menée par les services du Premier ministre sur la tentative d’achat des ampoules contrefaites par la Central Electricity Board (CEB).

En effet, le Bureau du Premier ministre avait ouvert une enquête en même temps que la commission anti-corruption sur un contrat pour l’achat de 650 000 ampoules contrefaites au coût de Rs 24 millions par le CEB au début du mois de novembre 2010.

Depuis, plus d’une dizaine d’employés du de la CEB ont été suspendus de leurs fonctions alors que le directeur général s’est retiré en attendant la fin des enquêtes initiées.

Toujours en ce qu’il s’agit du CEB, Rajesh Bhagwan s’intéressera à la pension des retraités de ce corps paraétatique. Il veut savoir si cette pension est indexée sur le taux de la compensation salariale votée par le Parlement. Le secrétaire général du Mouvement militant mauricien (MMM) détiendrait des informations à l’effet que cela n’a pas été le cas depuis 2005. Le ministre de l’Energie et des Utilités publiques, Rashid Beebeejaun devrait fournir des explications sur la question.

Satish Boolell explorera, par la suite, l’étendue de la propagation de la tuberculose depuis 2005. Steve Obeegadoo qui interviendra aussi sur ce dossier et axera sa question sur les cas détectés récemment à l’Université de Maurice.

Ensuite, ce sera à Alan Ganoo d’inviter le ministre de l’Industrie et du Commerce à fournir les différentes statistiques disponibles sur l’industrie du sel à Maurice. Françoise Labelle reviendra, pour sa part, sur les données recueillies à travers une étude de la National Empowerment Foundation (NEF) sur les différentes poches de pauvreté à travers le pays. Cette étude avait été commanditée par le ministère de l’Intégration sociale dans le but d’adapter sa stratégie de combat contre la pauvreté aux réalités et exigences du terrain.

Le nombre et la valeur des transactions immobilières seront également à l’agenda de cette séance parlementaire. Une question à ce sujet est inscrite au nom du député Kee Chong Li Kwong Wing. Ariane Navarre-Marie reviendra, quant-à-elle, sur les allégations de violence impliquant plusieurs élèves de l’école primaire de Pointe-aux-Piments au cours de la semaine écoulée.

Steve Obeegadoo interrogera le ministre de l’Education sur le projet d’introduction du Kreol dans le cursus scolaire à partir de l’année prochaine. Il cherchera à obtenir des détails sur les besoins matérielles et humaines pour que ce projet aboutisse.

&nbsp

&nbsp

Publicité
Publicité
Rejoignez la conversation en laissant un commentaire ci-dessous.

Ailleurs sur lexpress.mu

Les plus...

  • Lus
  • Commentés
  pages consultées aujourd'hui Statistiques et options publicitaires