Parlement : Bérenger se réserve toutes les questions sur l’affaire MedPoint

Avec le soutien de

Plusieurs élus de l’opposition avaient prévu de soumettre des interpellations sur l’achat de la clinique MedPoint par l’Etat à l’occasion de la rentrée parlementaire de ce mardi 22 mars. Paul Bérenger a informé ses lieutenants qu’il se réserve le privilège de ce dossier.

Le leader de l’opposition a mis son veto sur toutes les questions parlementaires ayant trait à l’affaire MedPoint. Il s’est réservé ce dossier brûlant de l’actualité. Selon les informations obtenues auprès de plusieurs dirigeants du Mouvement militant mauricien (MMM), Paul Bérenger prépare activement sa Private Notice Question (PNQ) sur ce qu’il qualifie lui-même de «scandale du siècle». Toutefois, aucune information n’a transpiré jusqu’ici sur le ministre qui devra répondre à la PNQ de Paul Bérenger.

Les autres questions qui retiendront l’attention au cours de cette première session de l’Assemblée nationale de 2011, seront axées sur l’approvisionnement, le stockage et le prix des produits pétroliers ainsi que le taux d’inflation et le Private Office du ministre des Finances. Le dossier Infinity reviendra également sur le tapis.

Maurice a évité de justesse une pénurie des produits pétroliers au début du mois. Les automobilistes avaient rencontré d’énormes difficultés pour s’approvisionner en carburants le mercredi 2 mars dernier. Plusieurs stations-service avaient été contraintes de fermer leurs portes puisqu’elles n’avaient, elles-mêmes, pas été approvisionnées par leurs fournisseurs.

Une situation qui a inspiré l’avocat d’affaires, Reza Uteem. Il interrogera le ministre du Commerce et de l’Industrie, Showkutally Soodun, sur les capacités de stockage dont nous disposons et les mesures qui ont été initiées pour le gouvernement pour parer à toute éventualité de pénurie des produits pétroliers sur le marché local.

Parallèlement, il souhaite savoir du ministre de tutelle s’il existe une alternative viable au cas où la compagnie indienne, Mangalore Refinery and Petrochemicals Ltd, accuserait un retard dans la livraison de carburants.

Le député Kee Chong Li Kwong Wing s’intéressera, lui, à l’effet qu’a eu l’augmentation des droits d’assises proposée par Pravind Jugnauth en novembre dernier sur le prix à la pompe de l’essence et du diesel. La deuxième partie de sa question sera orientée sur le pourcentage total que représentent les ponctions de l’Etat sur les revenues générées par la vente des produits pétroliers.

La poussée inflationniste et les hausses en cascade des produits de grande consommation fera également l’objet d’une interpellation parlementaire de la part de Kee Chong Li Kwong Wing. Pravind Jugnauth devra s’expliquer sur le taux d’inflation au cours des trois derniers mois ainsi que les dernières prévisions pour l’année en cours.

Lors du Prime Minister’s Question Time (PMQT), Reza Uteem interpellera le ministre des Finances sur l’acquisition de l’Infinity Tower par la National Real Estate Ltd, compagnie d’Etat créée sous l’Additional Stimulus Package, au coût de Rs 375 millions.

Le député mauve qui s’est personnellement impliqué dans le dossier Infinity en tant qu’avocat, détiendrait des informations à l’effet qu’Infinity BPO Ltd et River Heights Ltd, anciens propriétaires du quartier général de Jean Suzanne, n’auraient pas respecté les conditions attachées au déboursement des fonds publics.

Alan Ganoo reviendra, quant à lui, sur le projet de réforme électorale du Premier ministre. Il veut savoir quand est-ce que Navin Ramgoolam va enclencher les procédures en ce sens. Il interrogera le Premier ministre sur les modalités qui sont envisagées pour s’assurer de la participation de tous les acteurs de la société ainsi que des parties politiques.

Le dernier rapport de l’office des stupéfiants des Nations-Unies, qui a classé Maurice comme le plus gros consommateur de drogue en Afrique, fera l’objet d’une interpellation du député Veda Baloomoody. Le chef du gouvernement sera invité à dévoiler les actions envisagées en vue d’un meilleur combat contre la prolifération de la drogue sur le territoire mauricien.

Rajesh Bhagwan veut, pour sa part, savoir si le gouvernement a conçu un plan d’urgence dans l’éventualité d’un tsunami qui toucherait les côtes mauriciennes. Il demandera ensuite au Premier ministre de faire une déclaration sur le litige qui oppose la syndicaliste licenciée, Rehana Ameer à la direction de la Mauritius Broadcasting Corporation (MBC).

Le député Joe Lesjongards a adressé une question au ministre de l’Energie et des Utilités publiques, Rashid Beebeejaun, sur la Central Water Authority(CWA) et la composition de son conseil d’administration. Rashid Beebeejaun qui devra aussi répondre à une interrogation du même député sur le Central Electricity Board (CEB). Le no. 2 du gouvernement devra ensuite éclairer le député Raffick Sorefan sur le projet de construction de barrage à Bagatelle et à Rivière-des-Anguilles, respectivement.

Satish Boolell, qui s’était approprié le dossier de la Santé, délaisse temporairement ce ministère pour s’attaquer au fonctionnement de l’Independent Broadcasting Authority (IBA) et l’Information and Communication Technology Authority (ICTA).

Ariane Navarre-Marie, promise à un poste important à la tête de l’Etat en cas de victoire du MMM aux dernières législatives, interrogera Navin Ramgoolam sur la faible représentativité de la gente féminine à la tête des institutions et sur les amendements annoncés à l’Equal Opportunity Act votée en 2008 et qui attend toujours sa promulgation.

Deven Nagalingum interrogera le ministre des Administration régionales sur les réformes annoncées dans ce secteur qui doivent précéder les élections municipales et villageoises. Le gouvernement avait, en effet, renvoyé les élections régionales qui devaient se tenir en 2010 en attendant qu’un nouveau Local Government Bill soit présenté à l’Assemblée nationale.

Comme à son habitude, Steve Obeegadoo s’intéressera au dossier de l’éducation. Deux questions ont été adressées au ministère de tutelle. La première concerne le taux d’échec au niveau du CPE alors que la deuxième a trait aux nouveaux critères d’admissions en Form IV.

D’autre part, la question du député Adil Ameer Meea sur la peine de mort et qui avait été adressée au Premier ministre, a été renvoyée à une date ultérieure. Le clerc de l’Assemblée nationale a déjà été informé de cette décision par l’élu mauve.

Ce dernier explique sa décision par le fait qu’il ne souhaite pas passé à côté d’une «actualité riche en événements» alors que son interpellation sur la peine capitale «quoi qu’importante peut attendre les prochaines séances parlementaires».

&nbsp

Publicité
Publicité
Rejoignez la conversation en laissant un commentaire ci-dessous.

Ailleurs sur lexpress.mu

Les plus...

  • Lus
  • Commentés
  pages consultées aujourd'hui Statistiques et options publicitaires