Parlement : Adil Ameer Meea s’intéresse aux conseils légaux de la municipalité de Port-Louis

Avec le soutien de

Le député Adil Ameer Meea reviendra sur les honoraires payés aux légistes engagés par la municipalité de Port-Louis pour recouvrer les dettes. Il demandera au ministère des Administration régionales de donner des détails sur l’argent reversé aux hommes de loi concerné ainsi que le montant de créances recueilli grâce à leurs services.

La municipalité a fait appel à pas moins de trois avoués, notamment Me Pazhany Rangasamy, Me Bhooneswur Sewraj et Me Salim Dawreeawoo, depuis le 18 février 2010 en vue d’entamer les démarches légales. Le montant payé à ces avoués a déjà été rendu public par le ministre Hervé Aimé et se situe aux alentours de Rs 6 millions.

L’actuel ministre des Technologies de l’information et de la communication, Tassarajen Chedumbrum Pillay, qui offrait lui aussi ses services à la municipalité de Port Louis jusqu’à mars 2010 a, lui, touché Rs 718 376 depuis 2006. Quant aux débiteurs, le dernier exercice financier a démontré qu’ils doivent environ Rs 100 millions à la municipalité de Port-Louis.
Après s’être intéressé aux loyers payés par les ministères et autres agences d’Etat, le député de l’opposition s’attaque cette semaine aux loyers perçus par le fonds d’investissement du National Pension Fund (NPF) et du National Savings Fund (NSF) sur les deux immeubles acquis en 2010 dans la région d’Ebène.

Le comité d’investissement du ministère de la Sécurité sociale avait, en effet, décidé en 2010, dans l’optique d’une diversification du portefeuille d’investissement du NPF et du NSF, de se rendre acquéreur de deux bâtiments qui appartenaient au groupe Altima. Altima Building et Ebène Heights ont donc été rachetés par le ministère de la Sécurité sociale au coût de Rs 350 millions et Rs 430 millions respectivement.

Ces deux immeubles couvrent, au total, une superficie d’espace bureau de 18 000 mètres carrés sur 17 niveaux.
Adil Ameer Meea à l’intention d’interpeller le ministre des Finances, Pravind Jugnauth, à ce sujet. A moins que la question ne soit aiguillée vers la ministre de la Sécurité sociale même si le comité d’investissement est présidé par le secrétaire financier, Ali Mansoor.

Pravind Jugnauth devra une nouvelle fois faire face aux tirs ciblés du député Kee Chong Li Kwong Wing. A peine le président de Singapour parti, le député du Mouvement militant mauricien (MMM) cherchera des informations chiffrées sur la coopération bilatérale entre Singapour et Maurice. Il interrogera, par la suite, le Grand argentier sur la compétition de poker qui a eu lieu en mars dernier à Maurice faisant, semble-t-il, partie d’une tournée internationale.

La situation de l’eau fera l’objet de deux questions parlementaires cette semaine. Le ministre des Services publics, Rashid Beebeejaun, devra s’expliquer sur le projet de transfert d’eau du réservoir de Mare-Longue vers celui de Mare-aux-Vacoas ainsi que sur l’absence de directeur général à la Central Water Authority (CWA).

Steve Obeegadoo adressera une nouvelle question à Vasant Bunwaree sur le mouvement de protestation au Lycée Polytechnique de Flacq. La grève entamée par les étudiants de cette institution a déjà été à la base d’une virulente prise de bec entre le député de l’opposition et le ministre de l’Education le mardi 31 mai dernier.

Lysie Ribot qui s’intéresse également au dossier de l’éducation interpellera le ministre Vasant Bunwaree sur la violence à l’école et l’introduction de l’éducation sexuelle dans le cursus scolaire.

Quant au Chief Whip Suren Dayal, il interrogera le ministre de l’Agro-industrie sur les mesures prises par son ministère pour protéger la population contre les méfaits de l’utilisation de pesticide pour les besoins de l’industrie agroalimentaire.

Publicité
Publicité
Rejoignez la conversation en laissant un commentaire ci-dessous.

Ailleurs sur lexpress.mu

Les plus...

  • Lus
  • Commentés
  pages consultées aujourd'hui Statistiques et options publicitaires