Parlement : 53 interpellations à l’ordre du jour dont 10 adressées au Premier ministre

Avec le soutien de

L’Assemblée nationale reprend ses travaux ce mardi 27 juin avec un agenda bien chargé&nbsp pour l’exercice des questions-réponses. Le Cadastral Survey Bill sera présenté en première lecture lors de cette même séance.

Les membres du gouvernement devront répondre à pas moins de 53 questions lors de la prochaine session parlementaire. Sur les dix questions adressées à Navin Ramgoolam, plus de la moitié seront consacrées à la Police.

Mise à part les interpellations sur le fonctionnement de la force policière et sur des affaires criminelles spécifiques, le chef du gouvernement devra aussi s’expliquer la dernière lettre expédiée par Harish Boodhoo au Commissaire de Police.

C’est le député Veda Baloomoody qui soulèvera cette question en demandant au Premier ministre d’indiquer si des actions seront initiées en se basant sur les graves allégations contenues dans cette correspondance.

En effet, Harish Boodhoo a envoyé une lettre au chef de la Police le 20 mai dernier pour réclamer des actions concrètes suite à ces allégations de blanchiment d’argent émises à l’encontre du ministre des Finances, Pravind Jugnauth. Ces allégations avaient été énoncées une première fois par Harish Boodhoo lors d’un meeting le 11 mars 2011.

L’ancien vice-premier ministre accuse Pravind Jugnauth d’avoir enfreint la Prevention of Corruption Act (POCA) quand il a effectué deux transactions foncières en 2007 et 2008. Deux achats qui auraient coûté plus de Rs 27 millions au leader du Mouvement socialiste militant (MSM), selon son détracteur.

Toutefois, Navin Ramgoolam a déjà répondu à une question sur le même sujet le 5 mai dernier. Il n’avait pas voulu faire de commentaire, affirmant que la commission anti-corruption avait initié une enquête sur ces accusations.

Cehl Meeah demandera, lui, au Premier ministre d’indiquer s’il a l’intention de mettre en place une commission d’enquête en vue de situer les responsabilités sur l’exercice de hedging effectué par la State Trading Corporation (STC).

Parmi les 43 questions qui sont destinées aux autres membres du gouvernement, deux seront adressées au ministre des Finances sur les jeux du hasard. La première est inscrite au nom du député Kavy Ramano et la deuxième au nom de son collègue Kee Chong Li Kwong Wing.

Ce dernier interrogera, ensuite, Pravind Jugnauth sur les investissements étrangers dont a bénéficié le secteur financier mauricien.

Joe Lesjongard adressera, lui aussi, une question au ministre des Finances. Il veut la liste des recrutements effectués par le Board of Investment (BOI) depuis l’arrivée au pouvoir de l’actuelle majorité gouvernementale.

Ce même député interrogera, par la suite, le ministre du Tourisme et des Loisirs sur l’utilisation, dans les campagnes de promotion touristique, du concept «Mauritius, c’est un plaisir». Le concept accompagné du slogan éponyme avait été développé et lancé par la firme Acanchi Ltd au coût de Rs 44 millions. Joe Lesjongard veut savoir si ce slogan a été mis au placard au profit d’un autre, notamment «Divine Ile-Maurice».

Le député Adil Ameer Meea reviendra, quant à lui, sur le fonctionnement du foodcourt créé a côté du Pont de Paris à la rue Sir Seewoosagur Ramgoolam à Port-Louis. Il veut savoir si tous les étals ont trouvé preneurs. Il demandera également au ministre des Administrations régionales de donner des indications sur les revenus générés par la location de ces étals jusqu’ici ainsi que sur les dettes accumulées par les marchands qui y opèrent.

Ce foodcourt, dont la construction a débuté en 2009, est opérationnel depuis le mois de février de cette année. Des investissements de plus de Rs 36 millions ont été nécessaires pour ce projet qui avait pour objectif de reloger les marchands de nuit de la Rue Sir Seewoosagar Ramgoolam (ex Rue Desforges).

Le ministre du Commerce et de la Protection des consommateurs devra répondre à deux interpellations sur le riz ration importé par la State Trading Corporation (STC). La première concerne la mauvaise qualité du riz sur le marché rodriguais et lui sera adressée par le député Francisco François. La deuxième est inscrite au nom du député du Mouvement militant mauricien (MMM), Reza Uteem et a trait au projet de la STC d’importer du riz ration de meilleure qualité de la Thaïlande.

Stéphanie Anquetil interpellera, elle, le ministre des Infrastructure publiques et du Transport terrestre, Anil Bachoo, sur une éventuelle réglementation en vue d’encadrer l’utilisation des bicyclettes électriques.

Raffic Sorefan interrogera, lui aussi, le ministre Anil Bachoo. Il souhaite connaître les conditions d’emploi du Directeur général de la Corporation nationale de Transport (CNT).

Nita Deerpalsing invitera l’Attorney général à se prononcer sur l’utilisation de bracelets électroniques pour les suspects bénéficiant de la liberté conditionnelle.

D’autre part, le Cadastral Survey Bill sera présenté en première lecture ce mardi au Parlement par le ministre du Logement et des Terres, Abu Kassenally. Il s’agit de doter ce ministère d’un cadre légal approprié pour la mise en oeuvre d’un nouveau système de cadastre national. Ce projet de loi viendra en même temps régir la gestion du Land Administration, Valuation and Information Management System (LAVIMS).


&nbsp

Publicité
Publicité
Rejoignez la conversation en laissant un commentaire ci-dessous.

Ailleurs sur lexpress.mu

Les plus...

  • Lus
  • Commentés
  pages consultées aujourd'hui Statistiques et options publicitaires