P. Jugnauth :« La majorité a choisi d’approuver l’achat de MedPoint au Parlement»

Avec le soutien de

Le leader du Mouvement socialiste militant (MSM) affirme que la motion qu’il a présentée était l’occasion pour l’Assemblée nationale de contester l’acquisition de la clinique MedPoint. Le rejet de la motion est la preuve selon lui que l’affaire MedPoint est l’affaire du Parti Travailliste.

Pravind Jugnauth est revenu longuement sur la motion qu’il a présentée au Parlement mardi dernier lors de sa conférence de presse de ce samedi 29 octobre. Pour l’ancien ministre des Finances, c’est l’alliance gouvernementale PTR-PMSD (Parti mauricien social démocrate) qui a permis d’obtenir une approbation parlementaire pour l’acquisition transaction de la clinique MedPoint. Une transaction entre l’Etat et les proches de Pravind Jugnauth au coût surélevé de Rs 144,7 millions.

Le leader du MSM avait effectivement invité les parlementaires à mettre de côté la création d’une provision budgétaire couvrant cet achat qualifié de scandale du siècle par le Mouvement militant mauricien (MMM). Pravind Jugnauth a proposé la fin des différentes enquêtes initiées par la Commission anticorruption (ICAC) ou encore par la Central Criminal Investigation Department (CCID) de la police avant de décider de la marche à suivre au Parlement.

Sa motion a été rejetée par les 36 voix de la majorité gouvernementale contre 29 à l’opposition. La conclusion de Pravind Jugnauth est que le gouvernement a ainsi approuvé la douteuse transaction.

« C’est la preuve s’il en fallait que l’affaire MedPoint est l’affaire du PTR », maintient Pravint Jugnauth.
Ce dernier soutient que l’adoption de sa motion aurait permis au gouvernement de bloquer la transaction et de récupérer les Rs 144,7 millions déboursées avec son autorisation.

D’autre part, comme le leader de l’opposition, Pravind Jugnauth affirme qu’il disposerait d’informations à l’effet que l’argent n’a pas été transféré ailleurs et qu’il se trouverait toujours « sous la juridiction mauricienne ».

« C’est pour cela que le leader de l’opposition insiste pour une intervention de la Banque de Maurice »,
ajoute-t-il.

Publicité
Publicité
Rejoignez la conversation en laissant un commentaire ci-dessous.

Ailleurs sur lexpress.mu

Les plus...

  • Lus
  • Commentés
  pages consultées aujourd'hui Statistiques et options publicitaires