Pêche industrielle: une flottille de Greenpeace proteste au large de Grand-Baie

Avec le soutien de

A la veille de l’ouverture d’une conférence de la Commission Thonière de l’océan Indien (CTOI), à Maurice, Greenpeace a mené une action de protestation au large de Grand-Baie contre «l’exploitation dangereuse» des ressources halieutiques dans la région.

Une douzaine de pirogues avec à bord des pêcheurs artisanaux mauriciens ont participé avec le plus gros navire  de Greenpeace, l’Esperanza, à cette démonstration au large de Grand-Baie, dimanche après-midi 5 mai. La flottille a commencé ce défilé au large de Pointe-aux-Piments pour s’arrêter dans le lagon de Grand-Baie, station balnéaire qui abritera à partir de lundi une conférence de la Commission Thonière de l’océan Indien.

«Nous demandons à la Commission thonière de l’Océan Indien de faire stopper dans l’océan Indien certaines techniques de pêche industrielle destructives,» a affirmé à l’express Aaron Gray-Block, un des porte-paroles du mouvement écologique.

Une des conséquences visibles de cette «exploitation dangereuse» des ressources dans la région est la réduction des prises par les pêcheurs artisanaux, dénonce Greenpeace.

Greenpeace appelle la CTOI à faire une évaluation des ressources de la région, de réduire le nombre de navires qui pêchent dans la zone et de faire interdire les techniques de pêche industrielle destructives.

Publicité
Publicité
Rejoignez la conversation en laissant un commentaire ci-dessous.

Ailleurs sur lexpress.mu

Les plus...

  • Lus
  • Commentés
  pages consultées aujourd'hui Statistiques et options publicitaires