Oxenham fait boire son vin aux Indiens

Avec le soutien de

L’entreprise familiale E.C Oxenham a conclu un accord avec un établissement vinicole du Nord de l’Inde. Toute la gamme de produits offerts à Maurice sera mise en vente dans la Grande Péninsule.

Les habitants du Nord de l’Inde, surtout ceux de l’Etat du Haryana, vont désormais pouvoir goûter au bon vieux Bordofin et autres Chaptalin Rosé. Le fabricant local de ces marques de vin, E.C Oxenham a, en effet, conclu un accord de partenariat avec l’entreprise indienne Nirvana Biosys.

&nbsp« L’accord est toute simple. On leur apporte notre savoir-faire et, en retour, nous récoltons un pourcentage sur chacune des bouteilles vendues », confie à lexpress.mu, Allan Oxenham, le directeur commercial de la société mauricienne. Le marché est porteur vu l’immensité du pays.

C’est par le plus grand des hasards, que la vénérable entreprise familiale vieille de 75 ans s’ouvre vers l’Inde.&nbsp C’est en fait un fils du sol qui a décidé de mettre les deux firmes en contact. Un accord a ainsi été signé à la fin de l’année dernière.

Ce partenariat est une première, tant pour E.C Oxenham que pour Nirvana Biosys. Celle-ci, de son côté, a mis sur pied son premier établissement vinicole pouvant produire près d’un million de litres de vin à 90 km de Delhi, relate la presse indienne. Elle s’est déjà offerte d’une chaîne d’embouteillage de l’Italien Bertolaso qui pouvant produire 4 500 bouteilles par heure.

Ce partenariat indo-mauricien verra ainsi la production de vin blanc, de vin rouge, de vin mousseux, de vin à base de mangue et de letchi ainsi que du porto. Le tout sera destiné tant au marché indien qu’international. « L’accord permet d’unir notre talent à l’expertise de Nirvana Biosys », a laissé entendre le patron de la firme locale, Brian Oxenham à indianwine.com.

« Ce partenariat nous permettra de produire des vins de qualité internationale grâce&nbsp à du raisin français, italien et sud-africain, entre autres, » a indiqué, pour sa part, M.K Rustagi, de Nirvana Biosys.

Avec l’apport de l’œnologue Patrick Oxenham qui œuvre au sein de l''''entreprise mauricienne depuis 40 ans, la firme indienne produira pour la première fois du vin à base de letchi et de mangue au pays de Gandhi.

Même si la consommation du vin en Inde se résume à 9 millilitres par tête d’habitant comparé à 9 litres aux Etats-Unis et à 4 litres en Chine, le marché indien a de forts potentiels. Le patron de Nirvana Biosys table sur les mérites d’une consommation modérée du vin pour connaître un succès fulgurant.

Publicité
Publicité
Soutenez lexpress.mu

Pendant cette période de confinement, profitez de l’express, Business Mag, Weekly, 5-Plus Dimanche, de tous vos magazines préférés et de plus de 50 titres de la presse Française, Afrique et Ocean indien sur KIOSK.LASENTINELLE.MU.

Bonne lecture,

Protégez vous, restez chez vous !

Rejoignez la conversation en laissant un commentaire ci-dessous.

Ailleurs sur lexpress.mu

Les plus...

  • Lus
  • Commentés
Suivez le meilleur de
l'actualité à l'île Maurice

Inscrivez-vous à la newsletter pour le meilleur de l'info

OK
Pour prévenir tout abus, nous exigeons que vous confirmiez votre abonnement

Plus tardNe plus afficher

x