Observatoire des prix : des fourchettes plus favorables aux consommateurs

Avec le soutien de

Les relevés du mois de juin de l’Observatoire des prix ont été rendus publics le lundi 27 juin. Les données recueillies révèlent des prix moins élevés. Toutefois, les marques ne sont pas indiquées.

Les conclusions de la deuxième enquête mensuelle de l’Observatoire des prix, placé sous la tutelle du ministère de la Protection des consommateurs, a été rendue publique le lundi 27 juin.

Le panier des 40 produits de base, les moins chers disponibles en rayon varie cette fois-ci de Rs 2 674 à Rs 3 072, comparé à Rs 2 617 à Rs 3 072 en mai dernier. Les dix produits frais sur le marché local, à savoir, le poulet frais entier (1 kg), le pack de six œufs frais, le yaourt nature sucré (125 ml), pomme de terre (1 kg), oignons (1 kg), giraumon (1 kg), carottes (1 kg), pomme d’amour (1 kg), bananes (1 kg) et jambon poulet (1 kg) varient pour le mois de juin, entre Rs 591 à Rs 762, comparé à Rs 641 à Rs 865 en mai.

La liste des dix produits variables est de Rs 749 à Rs 943, contre Rs 800 à Rs 941 en mai. Elle comprend le miel en pot (350 ml), margarine olive (500 g), colas en bouteille (1.5l), le poulet frais entier rôti (1 kg), le poulet Mixed Grill (Mariné)- (1 kg), l’huile Sunflower (1 l), légumes mixtes surgelés (500g), champignons (conserve 425 g), déodorant atomiseur (125 ml), jus de fruits pétillant (650 ml).

L’Observatoire des prix prend en compte les produits les moins chers disponibles en rayon chez 22 points de vente. En l’occurrence, des supermarchés et hypermarchés dans les régions de l’île : Port-Louis, Pamplemousses, Rivière-du-Rempart, Flacq, Grand-Port, Savanne, Plaines-Wilhems, Moka et Rivière-Noire.

Toutefois, Harish Bundhoo a maintenu ne pas pouvoir commenter ces analyses, arguant qu’il est trop tôt et que plus de temps est nécessaire pour avoir une marge d’erreurs.

« A la Réunion, ils ont mis un an avant de trouver une méthodologie stable. Nous attendons une mission de l’île sœur pour un partage d’expériences et nous pensons mieux faire, à savoir mettre moins de douze mois pour laisser la méthodologie se stabiliser », soutient Harish Bundhoo.

Il a aussi déclaré que certains commerçants ont réagi rapidement en faveur des consommateurs, en mettant à leur disposition un plus grand choix de produits.

Par ailleurs, Harish Bundhoo assure une meilleure diffusion des relevés de l’Observatoire de prix cette fois-ci que la fois précédente.

« Après notre premier relevé en mai, la principale demande du public était une meilleure distribution. La raison pour laquelle le ministère a décidé de mettre 25 000 copies en circulation. Elles seront distribuées dans les foires, dispensaires, centres sociaux ainsi que les écoles primaires et secondaires », explique Harish Bhundoo. Un mass mailing utilisant 80 000 adresses électroniques, une publicité télévisée avant le journal de 19h30 sur la MBC 1, une diffusion sur les réseaux sociaux Facebook et Twitter ainsi que sur les sites internet du ministère de tutelle et de la Consumers Protection Unit (CPU) sont aussi prévues.

Harish Bundhoo a conclu que dans le deuxième rapport, les données de l’Observatoire des prix sont beaucoup plus lisibles que la première fois.

&nbsp

Publicité
Publicité
Rejoignez la conversation en laissant un commentaire ci-dessous.

Ailleurs sur lexpress.mu

Les plus...

  • Lus
  • Commentés
  pages consultées aujourd'hui Statistiques et options publicitaires