Nouveaux raids aériens intensifs sur la bande de Gaza

Avec le soutien de

Deux Palestiniens ont été tués lors d''''un raid aérien israélien sur le nord de la bande de Gaza pendant la visite du premier ministre égyptien, Hicham Qandil, ont indiqué des sources médicales palestiniennes à l''AFP.

Un porte-parole du premier ministre israélien Benyamin Nétanyahou avait auparavant accusé le Hamas, au pouvoir à Gaza, de ne pas respecter une trêve provisoire annoncée par Israël durant la visite du chef du gouvernement égyptien.

Le premier ministre égyptien a affirmé que son pays allait "intensifier ses efforts" pour parvenir à une "trêve durable" entre les groupes armés palestiniens et l''Etat hébreu, qualifiant d''"agression" l''opération israélienne. M. Qandil a effectué une visite dans un hôpital de Gaza en compagnie du chef du gouvernement du Hamas, Ismaïl Haniyeh, où il a vu des victimes des raids israéliens.

POURSUITE DES RAIDS

L''aviation israélienne a procédé à de nouvelles violentes frappes vendredi matin sur la bande côtière palestinienne, dont plusieurs ont touché la ville même de Gaza, selon l''AFP sur place et le ministère de l''intérieur du Hamas. "Il y a eu 130 raids durant la nuit" a déclaré le porte-parole du ministère, Islam Shahwan, en mentionnant des "dizaines de frappes" au petit matin, ce qui a été confirmé par des journalistes de l''AFP.

Les raids israéliens ont détruit un bâtiment administratif du ministère de l''intérieur, servant notamment pour le renouvellement des passeports, dans le quartier de Tel Al-Hawa, a précisé le porte-parole. Des témoins ont affirmé que des terrains d''entraînement utilisés par des groupes armés palestiniens avaient également été touchés lors des dernières frappes. Le porte-parole des services d''urgence du Hamas a fait état de 19 tués palestiniens, dont plusieurs enfants, et 235 blessés

Interrogé, l''armée israélienne a simplement indiqué que "les raids se poursuivaient" contre le territoire palestinien, ajoutant qu''elle avait effectué 466 frappes depuis le début de l''opération "Pilier de défense" déclenchée mercredi après-midi avec l''assassinat du chef militaire du Hamas, Ahmad Jaabari. "Onze roquettes ont été tirées de Gaza depuis jeudi minuit et 280 depuis le début de l''opération, dont 131 ont été interceptées par (le système anti-missile) ''Iron Dome''", a précisé un porte-parole de l''armée.

"NOUS SOMMES EN TRAIN D''ÉTENDRE LA CAMPAGNE"

Le ministre de la défense israélien, Ehoud Barak, a approuvé jeudi le rappel de jusqu''à 30 000 réservistes, susceptibles d''être mobilisés à tout moment, a annoncé le porte-parole de l''armée. "Nous sommes en train d''étendre la campagne" à Gaza, a déclaré à la télévision israélienne le porte-parole, le général Yoav Mordechaï, ajoutant que le ministre de la défense venait "sur demande de l''armée de rappeler 30 000 soldats", mobilisables immédiatement.

Cette annonce est faite alors que pour la première fois depuis 1991 des roquettes sont tombées dans l''agglomération de Tel-Aviv. L''une d''elles s''est échouée en fin d''après-midi jeudi au large de Jaffa, sans faire de blessé. L''attaque a été revendiquée par la branche armée du Djihad islamique, les Brigades Al-Qods. Un peu plus tôt, un autre projectile s''était écrasée à 15 km au sud-est de Tel-Aviv, sans faire de blessé ni de dégât majeur, selon l''armée israélienne. D''après les experts, le projectile pourrait être une roquette Fajr 5, de fabrication iranienne, d''une portée maximale de 75 km.

&nbsp

Publicité
Publicité
Rejoignez la conversation en laissant un commentaire ci-dessous.

Ailleurs sur lexpress.mu

Les plus...

  • Lus
  • Commentés
  pages consultées aujourd'hui Statistiques et options publicitaires