Nouveau plaidoyer de Ramgoolam contre l’appartenance ethnique aux élections

Avec le soutien de

Le Premier ministre a une nouvelle fois fait part de sa position sur la question d’appartenance ethnique lors des élections. Il explique être contre cette pratique. C’était lors de l’inauguration de l’Emtel Data Centre à Arsenal ce vendredi 27 janvier.
&nbsp
S’il ne fait aucun commentaire sur la réforme électorale, Navin Ramgoolam s’est une nouvelle fois exprimé au sujet de l’appartenance ethnique des candidats lors des élections, comme il l’a déclaré lors de son discours à la nation. « Je crois fortement que ce n’est pas bien de dévoiler son appartenance ethnique lors des élections générales », a-t-il indiqué à l’issue de la cérémonie d’inauguration de l’Emtel Data Centre ce vendredi 27 janvier à Arsenal.
&nbsp
Le Premier ministre n’a cependant voulu faire davantage de commentaire sur la réforme électorale. Il affirme attendre les conclusions du rapport qu’est en train de rédiger l’ancien ministre des Finances, Rama Sithanen.
&nbsp
Auparavant, lors de son discours, Navin Ramgoolam s’est dit satisfait du parcours de la compagnie Emtel à Maurice, « une des premières compagnies de télécommunication à avoir développé le secteur des technologies de l’information et de la communication (Tic). Notre rôle au sein du gouvernement est d’agir comme facilitateur pour aider le secteur privé à concrétiser leurs projets », a-t-il avancé. Navin Ramgoolam s’est félicité d’avoir créé un ministère des Tic dès son premier mandat, « malgré les critiques », a-t-il ajouté.
&nbsp
Le Premier ministre s’est par ailleurs dit fier que plusieurs pays d’Afrique soient en train de s’inspirer du concept de la cyber-cité d’Ebène.
&nbsp
Navin Ramgoolam s’est aussi montré très élogieux envers le ministre des TIC, Tassarajen-Pillay-Chedumbum, qui est, selon lui, en train d’abattre un excellent travail. « Le secteur des Tic contribue à hauteur de 7 % en termes de Produit Intérieur Brut (PIB), et avec son rythme de travail, je suis persuadé que nous allons pouvoir atteindre 14 % d’ici à 2014. »
&nbsp
Le président du conseil d’administration d’Emtel, Bashir Currimjee, est, lui, revenu sur les débuts de la compagnie en 1989, ainsi que les grands moments de l’entreprise, notamment en tant que premier opérateur à lancer le 3G dans la zone d’Afrique en 2004. De son côté, le Chief Executive Officer, Shyam Roy, est d’avis que l’Emtel Data Centre permettra aux entreprises de stocker leurs informations en toute sécurité.
&nbsp

Publicité
Publicité
Rejoignez la conversation en laissant un commentaire ci-dessous.

Ailleurs sur lexpress.mu

Les plus...

  • Lus
  • Commentés
  pages consultées aujourd'hui Statistiques et options publicitaires