Navin Ramgoolam se pose en rassembleur

Avec le soutien de

Devant un parterre de jeunes, mercredi, le PM a déclaré qu’il faisait partie de la «population générale.»

«Si quelqu’un n’est pas hindou ou musulman, il est classé dans la catégorie population générale. Dans ce cas, je fais, moi, partie de la ‘population générale’ comme Michael Sik Yuen !»  Déclaration du Premier ministre lors d’une cérémonie de remise de certificats aux participants au projet NICE. Il a, à cette occasion, axé son discours sur le mauricianisme.

«Je fais partie de la population générale…» Cesparoles, qui ont marqué lesesprits cette semaine, ont étéprononcées par le Premier ministre (PM). C’était lors d’une cérémonie de remise de certificats aux quelque300 participants ayant pris part au projet National Institute for Citizenship Education (NICE), qui s’est tenue mercredi au centre Swami Vivekananda, à Pailles.

Navin Ramgoolam a axé son discours sur le mauricianisme, thème qui a découlé de ses commentaires sur la réforme électorale. Il a, dans la foulée, annoncé que le livre blanc sera publié «bientôt ». Car, selon le PM, il est «primordial que tout le monde puisse s’engager en politique».

Le chef du gouvernement a, par ailleurs, critiqué le fait que d’aucuns soient obligés de déclarer leur appartenance ethnique pour être candidat aux élections, mesure qui est à la base même du Best Loser System. «Si quelqu’un n’est pas hindou ou musulman, il est alors classé dans la catégorie population générale. Dans ce cas, je fais, moi, partie de la ‘population générale’ comme Michael Sik Yuen !» a martelé Navin Ramgoolam, devant un parterre de jeunes acquis à sa cause.

D’autre part, c’est en vue «de renforcer l’appartenance à la nation» que le PM a justifié la mise sur pied du projet NICE. «Les jeunes doivent dorénavant penser en tant que Mauriciens. Après 45 ans d’indépendance, on ne peut pas continuer à penser en termes de communautés », a-t-il déclaré. NavinRamgoolam a également misl’accent sur «le devoir qu’ont les jeunes de faire de notre diversité culturelle et ethnique une source de force et non de division».

Publicité
Publicité
Rejoignez la conversation en laissant un commentaire ci-dessous.

Ailleurs sur lexpress.mu

Les plus...

  • Lus
  • Commentés
  pages consultées aujourd'hui Statistiques et options publicitaires