Navin Ramgoolam se félicite de la démission du président de la République

Avec le soutien de

Le Premier ministre a, dans un communiqué envoyé à la presse ce vendredi 30 mars, formulé ses premiers commentaires sur la démission de Sir Anerood Jugnauth de la présidence de la République et son retour sur la scène politique. Il précise qu’il répondra plus longuement à ce qu’il appelle les&nbsp « divagations » de son challenger déclaré.

Navin Ramgoolam n’a pas tardé à réagir au discours de Sir Anerood Jugnauth annonçant son retrait comme président de la République et son retour dans l’arène politique. Dans un communiqué envoyé aux salles de rédaction à peine quelques heures après l’intervention du président de la République, il estime que c’est une bonne chose et se félicite de cette décision.

« Je me félicite qu’enfin, il a soumis sa démission. Le pays et ses institutions peuvent à nouveau fonctionner en toute sérénité », écrit le chef du gouvernement.

Navin Ramgoolam a rappelé qu’au cours de sa déclaration face à la presse le 5 mars dernier, il avait réclamé « de manière formelle » la démission de SAJ, au cas où il serait concerné par les tractations politiques autour d’une nouvelle alliance entre le Mouvement militant mauricien (MMM) et le Mouvement socialiste militant (MSM).

Cependant Navin Ramgoolam trouve choquant « qu’il se soit servi de la State House comme une plateforme » pour un discours qui est associé à un meeting politique.

Quant aux critiques émis par le Président de la République en partance, le leader du Parti travailliste déplore la transformation de la State House en plateforme politique. Toutefois, la réplique ne sera pas pour tout de suite même si la mise en garde donne un avant-goût du ton qui sera utilisé.

« Je répondrai en temps et lieu aux divagations de sir Anerood Jugnauth et sur sa vraie motivation. Les Mauriciens auront constaté que sir Anerood Jugnauth a accepté de continuer à servir comme Président pendant ces sept dernières années de mon Primeministership. Il a seulement commencé à s’agiter depuis le début de l’enquête sur le rachat de la clinique Medpoint», écrit Navin Ramgoolam dans son communiqué.

Publicité
Publicité
Rejoignez la conversation en laissant un commentaire ci-dessous.

Ailleurs sur lexpress.mu

Les plus...

  • Lus
  • Commentés
  pages consultées aujourd'hui Statistiques et options publicitaires