Navin Ramgoolam essaye de «couillonner» les créoles, affirme Jocelyn Grégoire

Avec le soutien de

Lors d’un rassemblement de la Fédération des Créoles Mauriciens (FCM) à Pamplemousses, hier, 18 avril, le président de cette organisation a réagi, avec colère, à la nouvelle promesse faite par Navin Ramgoolam, d’introduire la langue créole comme matière à l’école en cas de victoire aux prochaines législatives.

«N’essayez pas de nous couillonner! Ne vous servez pas, aujourd’hui, dans une campagne électorale, de la langue créole comme une carotte ! Comme si nous étions des lapins, vous courez devant avec cette carotte et nous, nous devons courir derrière pour l’attraper !», s’insurge le Père Jocelyn Grégoire.

L’audience a senti la profonde indignation dans la voix et les paroles du président de la FCM, lors d’un rassemblement de la fédération à Pamplemousses.

La source de son courroux est la promesse faite par le leader de l’Alliance de l’Avenir et Premier ministre sortant, Navin Ramgoolam, d’introduire la langue créole comme une matière à part entière à l’école primaire s’il est reconduit à la tête du gouvernement. Navin Ramgoolam&nbsp a aussi annoncé que ce projet fera partie du programme électoral de l’Alliance de l’Avenir.

Ce n’est pas la première fois que Navin Ramgoolam parle dans le sens de l’introduction du créole dans le programme scolaire. Il a soutenu que cette langue a sa place à l’école dans son discours lors des célébrations commémorant le 175ème anniversaire de l’abolition de l’esclavage, le 1er février 2010. De plus, il s’est prononcé pour l’introduction de cette langue, lors du deuxième anniversaire de la FCM, le 17 octobre 2009. Mais aucune mesure concrète n’est sortie&nbsp de cette intention&nbsp jusqu’à la dissolution du Parlement, le 31 mars dernier.

«Encore des mots, toujours des mots, rien que des mots», chantait le Père Jocelyn Grégoire en réaction à cette nouvelle promesse de Navin Ramgoolam. Les partisans de la FCM présents à Pamplemousses riaient, applaudissaient et reprenaient en chœur la chanson de Dalida, «Paroles, paroles». Son message au leader de l’Alliance de l’Avenir est que la communauté créole n’est pas dupe.

Hormis Navin Ramgoolam, quand il a pris la parole hier, à Pamplemousses, le Père Grégoire a également fustigé Mario Flore, leader du Muvman Mobilisasyon Kreol Afrikin (MMKA). Le président de la FCM a été le sujet de violentes accusations de la part du MMKA dernièrement.

«Vous me critiquez, vous me traitez de traitre, vous m’accusez de défroquer la cause... A ceux qui cherchent leur ‘bout’ comme Mario Flore, sachez que si celui-ci a envie de ‘passer la langue’ pour sa famille, son équipe et sa cuisine, moi, Père Grégoire, je n’en ferai pas de même, je n’irai pas vendre les créoles !», précise le président de la FCM.

Il semblerait que Jocelyn Grégoire se sent trahi par Edley Chimon, candidat de l’Alliance Ptr-MSM-PMSD à Curepipe/Midlands. Cet ancien membre de l’exécutif de la FCM, qui jusqu’à jeudi dernier, avait donné l’impression d’être un «fidèle», un «die hard» de la FCM, voire un «grégorien».

Enfin, lors du rassemblement de la FCM hier, le Père Grégoire a demandé aux créoles de voter selon leur conscience et leurs préférences, mais surtout d’aller voter.

La FCM continuera sa tournée à travers l’île. Cette fédération tiendra un rassemblement à Cité de Pailles ce 19 avril, à partir de 19h00. Des réunions dans d’autres régions sont également prévues durant cette semaine.&nbsp&nbsp

Publicité
Publicité
Rejoignez la conversation en laissant un commentaire ci-dessous.

Ailleurs sur lexpress.mu

Les plus...

  • Lus
  • Commentés
  pages consultées aujourd'hui Statistiques et options publicitaires