Navin Ramgoolam au centre d’une nouvelle polémique avec les Réunionnais

Avec le soutien de

Après avoir laissé entendre que la Réunion est une « nation d’assistés » le 7 avril, le Premier ministre s’est de nouveau laissé aller à des mots malheureux. Il a affirmé que l’île sœur dispose de deux, voire trois, marques de voitures, ce qui n’a pas du tout fait plaisir à nos voisins.

Chassez le naturel, il revient au galop. Le Premier ministre, Navin Ramgoolam, semble n’avoir pas retenu la leçon. Deux semaines à peine après la polémique qu’il a suscitée à la Réunion en laissant entendre qu’elle était une « nation d’assistés », il a commis un autre impair qui n’a pas échappé à la presse de l’île sœur.&nbsp&nbsp

Prenant la parole à l’inauguration de la nouvelle route reliant le village de Mare-d’Albert à Gros-Bois, hier, mercredi 20 avril, le chef du gouvernement n’a pu se retenir à faire une autre comparaison entre Maurice et l’île sœur. Même s’il a lancé haut et fort&nbsp « []]]]qu’il] espère que les Réunionnais ne se fâcheront pas », il a laissé entendre à son auditoire que les Réunionnais n’ont que deux, voire trois, marques de voitures à leur disposition.

« Ils (Ndlr les Réunionnais) sont venus me voir récemment. Ils m’ont dit qu’ils aiment bien venir à Maurice et qu’ici, ils trouvent beaucoup plus de marques de voitures&nbsp qu’à la Réunion. Là-bas, il y en qu’une, deux, voire trois marques. A Maurice, il y a toute une gamme…», a-t-il déclaré.

Ce, alors qu’il parlait du développement infrastructurel&nbsp dans le pays ainsi que du nombre croissant de trafic sur les routes. Des routes qui, dit-il, répondent aux normes internationales, permettant la circulation de tout type de véhicules, citant ici les Lamborghini, Jaguar, Rolls-Royce et Ferrari, entre autres.

Cette déclaration n’aura, toutefois, pas échappé aux médias réunionnais. Ces derniers qui n’ont toujours pas digéré les propos du Premier ministre mauricien le 7 avril, n’ont pas tardé de réagir. Dans son journal de la mi-journée et en début de soirée, la station de télévision privée, Antenne Réunion, a remis une couche sur cette nouvelle déclaration, faisant même intervenir le rédacteur en chef de Radio One, Jean-Luc Emile.
&nbsp
Le site d’informations linfo.re, appartenant au groupe Antenne Réunion, avance que « personne ne semble comprendre pourquoi Navin Ramgoolam a tenu ces propos lors de l’inauguration d’une nouvelle route». La fronde n’a pas tardé, les internautes réagissant à chaud.

&nbsp«Ma théorie c''''est qu''il (Ndlr Navin Ramgoolam) doit avoir un sérieux problème avec la Réunion en ce moment pour en parler sans arrêt. Je me demande bien quel est son intérêt exactement ? Il veut mettre Maurice en avant sans doute, va savoir. Mais bon qui peux comprendre ce qu''il y a dans la tête des politiciens, à part eux mêmes LOL. Ne vous inquiétez pas Ramgoolam, y''a pas de quoi se mettre en colère ici…», lance Tchatta.

Stan974 est plus virulent : «il a un problème avec la Réunion je pense !! Il faut qu''il compare ce qui est comparable ! La Réunion a beaucoup de marques de voitures et non 1, 2, 3 comme il peut penser ! Au niveau infrastructure, qualité de vie, ils sont très loin derrière nous !!!».

Du côté du Bureau du Premier ministre, Georgia Ricco, la conseillère en communication est demeurée injoignable pour un commentaire ce jeudi 21 avril. Un des proches collaborateurs du chef du gouvernement estime que ses propos « sont pris au premier degré » alors qu’il ne « pensait pas à ce qu’il a dit, en passant ».

Publicité
Publicité
Rejoignez la conversation en laissant un commentaire ci-dessous.

Ailleurs sur lexpress.mu

Les plus...

  • Lus
  • Commentés
  pages consultées aujourd'hui Statistiques et options publicitaires