Navin Ramgoolam annonce un contrôle plus serré à l’aéroport et dans le port

Avec le soutien de

Après l’expulsion de Paul Bérenger et le walkout des députés du MMM et du PMSD, seuls les rares députés du MSM présents ont assisté aux débats sur les projets de loi.

Il n’a fallu que 30 minutes pour que la température monte à l’Assemblée Nationale, ce 9 décembre. Et 30 minutes pour que le Leader de l’Opposition, Paul Bérenger, soit expulsé de l’hémicycle. Ainsi, après que les députés du Mouvement Militant Mauricien (MMM) lui ont emboîté le pas – en faisant un walkout – il ne restait que les membres du Mouvement Socialiste Militant (MSM) pour poursuivre les débats. Mais débat, il n’y en a pas vraiment eu.

Les quelques rares députés du MSM présents ont finalement écouté un discours du Premier ministre, Navin Ramgoolam, répondant aux questions lui était destinées. Au menu, le terrorisme et la façon dont Maurice s’arme pour s’y préparer. A une question des députés Nando Bodha et à une autre de Purmanund Jhugroo, le Premier ministre s’est lancé dans une campagne explicative.

Il a ainsi déclaré que des mesures de sécurités renforcées ont été mises sur pied aux points d’entrée à Maurice, notamment à l’aéroport et au port. Outre les mesures existantes, il a cité d’autres décisions qui seront mise en œuvre incessamment, dont l’interdiction de prendre des photos ou de filmer dans l’enceinte de l’aéroport, l’introduction d’un Advance Passenger Information (API) System, qui permettra aux autorités mauriciennes d’avoir accès à des informations sur les passagers avant même qu’ils n’arrivent à Maurice.

De plus, un nouvel appareil de Border Control a été introduit pour vérifier l’authenticité des documents produits par les passagers. Le matériel a été offert par le gouvernement britannique et servira énormément à la détection des faux documents utilisés par des passagers clandestins.

C’est d’ailleurs sur ce point qu’une autre question avait été adressée au Premier ministre par Nando Bodha. Ainsi, selon Navin Ramgoolam, 16 personnes ont été interceptées avec de faux passeports en 2006, 19 en 2007 et 20 à ce jour en 2008. Selon les règlements du International Civil Aviation Organisation (ICAO) Standards, toute personne se présentant à la frontière de Maurice avec de faux documents est immédiatement renvoyée au pays dont il est originaire.

Toutefois, les six Iraquiens présumés qui s’étaient présentés à l’aéroport avec de faux passeports danois, alors qu’ils s’apprêtaient à prendre un vol pour l’Australie, sont quant à eux détenus en prison, en attendant leur comparution en cour le 23 décembre prochain. Une accusation d’usage de faux pèse contre eux.

&nbspLa séance Parlementaire s’est poursuivi avec les débats sur le Child Protection Amendement Bill, et le Prevention of Terrorism (International Obligations) Bill et de l’Equal Opportunities Bill. Le Road Traffic amendment Bill.&nbsp

Lisez le texte complet du Road Traffic amendment Bill&nbsp

Publicité
Publicité
Rejoignez la conversation en laissant un commentaire ci-dessous.

Ailleurs sur lexpress.mu

Les plus...

  • Lus
  • Commentés
  pages consultées aujourd'hui Statistiques et options publicitaires