Navin Ramgoolam accuse le MSM-MMM d’avoir retardé le projet de Bagatelle Dam

Avec le soutien de

Le Premier ministre estime que l’ancien gouvernement Mouvement socialiste militant-Mouvement militant mauricien (MMM-MSM) est le seul responsable des retards accumulés dans la construction du barrage de Bagatelle. La première étape du projet avait été enclenchée en 2000.

Le Premier ministre a procédé au lancement officiel des travaux pour la construction du Bagatelle Dam, le jeudi 29 mars 2012. Dans son discours, il a accusé l’ancien gouvernement MMM-MSM qui était au pouvoir entre 2000 et 2005 d’être à l’origine des retards accumulés dans la mise en œuvre de ce projet.

Navin Ramgoolam n’a pas manqué de rappeler que c’est son gouvernement qui avait initié la première étude sur ce projet avant que le gouvernement dirigé par le tandem Jugnauth-Bérenger ne reprenne les rênes du pays en septembre 2000.

« Nous avions initié la première étude de préfaisabilité en 2000. L’objectif était de garantir une fourniture d’eau satisfaisante. Tout comme à Midlands Dam ce fut la même histoire avec une accumulation de retards. Si ce n’est pas de l’incompétence, je ne sais pas comment cela s’appelle », a lancé Navin Ramgoolam.

Le chef du gouvernement a alors énuméré les différentes étapes franchies suivies de l’annulation de certaines décisions et de nombreuses tergiversations. Il déclare également que le gouvernement MMM-MSM avait choisi de trouver un autre site pour accueillir le projet parce qu’il ne voulait pas s’approprier des terres d’une superficie de 213 arpents appartenant à la compagnie sucrière de Mon-Désert-Alma. C’est ainsi qu’un autre terrain de la State Investment Corporation avait été identifié, dit-il.

« Il a alors fallu tout recommencer avec pour résultat un retard considérable sur ce projet. Ce n’est pas seulement une question de temps, mais il y a aussi les implications financières. Entre-temps, le coût du projet avait augmenté », s’insurge Navin Ramgoolam.

Toutefois, le Premier ministre n’a pas expliqué pourquoi il a fallu attendre six années de plus depuis 2006, quand la conceptualisation avait été bouclée, pour que le projet soit enfin lancé.

Le chef du gouvernement a profité de l’occasion pour justifier l’augmentation de 35 % des tarifs d’eau effective depuis le début de l’année. Sans citer le nom de sir Anerood Jugnauth, Navin Ramgoolam a répondu aux critiques du président de la République émises lors de son discours à la Hindu House le dimanche 18 mars dernier, à ce propos.

« Nous avons procédé à cette augmentation et nous voyons l’opposition qui émet des critiques et qui dit qu’il ne fallait pas augmenter les tarifs. Est-ce ainsi qu’on devrait gouverner le pays ? », a ajouté le Premier ministre.

Navin Ramgoolam a ensuite expliqué qu’il y avait deux raisons qui justifiaient cette hausse de tarifs. D’abord, il est important, dit-il, de conscientiser la population sur la valeur de l’eau. Ensuite, il a soutenu qu’il faut trouver de l’argent pour moderniser le système de distribution.

La construction du Bagatelle Dam au coût de Rs 3,4 milliards sera financée à hauteur de Rs 2,6 milliards par le gouvernement chinois par le biais un prêt à taux préférentiel de l’Exim Bank of China. Les Rs 800 millions restants seront injectées par le gouvernement mauricien.

À la fin de son discours Navin Ramgoolam a exprimé son souhait d’être là en 2014 pour procéder à l’inauguration du barrage.
 

Publicité
Publicité
Rejoignez la conversation en laissant un commentaire ci-dessous.

Ailleurs sur lexpress.mu

Les plus...

  • Lus
  • Commentés
  pages consultées aujourd'hui Statistiques et options publicitaires