Navin Ramgoolam: “Le patrimoine n’appartient pas à une communauté, une ethnie ou un groupe»

Avec le soutien de

Pour les commémorations marquant le 174e anniversaire de l’abolition de l’esclavage, c’est la montagne Le Morne qui est à l’honneur.

En effet, pour ce 1er février, les personnalités du pays se sont retrouvées au pied de la montagne Le Morne pour le dévoilement du monument érigé dans le cadre du projet de l’Unesco La route des esclaves. A cette occasion, le Premier ministre et le Président de la République ont invité la population à prendre la voie de l’unité.

“Le patrimoine n’appartient pas à une communauté, une ethnie ou un groupe», dira ainsi Navin Ramgoolam, le Premier ministre. Il affirme que lui-même et son gouvernement n’ont pas ménagé les efforts pour que Le Morne soit inscrit sur la liste du patrimoine mondial. Le même effort avait été fourni dans le cas de l’Appravasi Ghat, rappelle-t-il, en remerciant chaleureusement Sylvio Michel pour son appui au projet du Morne.

«L’histoire n’est pas quelque chose de fermée… Il faut corriger les blessures de l’histoire», explique le Premier ministre. D’où la mise en place de la Commission Vérité et Justice. Les commémorations, rappelle-t-il, sont une occasion pour réfléchir au chemin parcouru. Désormais, il faut œuvrer en faveur de la solidarité et de l’unité. «Il s’agit de construire une société de l’égalité des chances…où nous serons en mesure de mettre derrière nous les humiliations du passé. Je crois que nous pouvons devenir une société inclusive», assure Navin Ramgoolam. A l’assistance présente, il a cité le cas de Barack Obama. Celui-ci devrait servir d’exemple. «Il a démontré qu’on peut gagner une élection dans l’unité», affirme le Premier ministre.

Navin Ramgoolam rappelle également que son gouvernement a fait voter l’Equal Opportunity Act. Une loi qui garantit l’égalité des chances. Le Président de la République abonde dans le même sens. A ce chapitre, il dénonce ceux qui font de la démagogie sur l’Equal Opportunity Act. «Il faut refuser toutes les formes de discrimination. L’Equal Opportunity Act, malgré ce qu’en disent certains, un premier pas en ce sens», soutient sir Anerood Jugnauth. Dans le même souffle, il invite les parents à ne pas pousser les enfants vers de nouvelles formes d’esclavage que sont le téléphone portable ou la pornographie sur Internet.

Sir Anerood Jugnauth a aussi tenu à «féliciter les autorités pour la mise sur pied de la Commission Vérité et Justice.» Enfin, il a émis le souhait que la montagne Le Morne devienne un lieu de recueillement, après avoir longuement parlé de la souffrance de ces esclaves qui, pour fuir l’humiliation des colons, venaient s’y réfugier voire se jeter dans le vide.

Soulignons aussi que le Premier ministre a profité de cette occasion pour annoncer que l’invité d’honneur aux festivités de la Fête nationale, le 12 mars prochain, sera le Président du Botswana.

Voir la galerie photos de l''événement

Nazim ESOOF

Publicité
Publicité
Rejoignez la conversation en laissant un commentaire ci-dessous.

Ailleurs sur lexpress.mu

Les plus...

  • Lus
  • Commentés
  pages consultées aujourd'hui Statistiques et options publicitaires