Navin Ramgoolam : «Suzanne sous le coup de deux enquêtes policières»

Avec le soutien de

Les allégations de fraude contre Jean Suzanne sont restées sans suite. A ce jour, aucune accusation de fraude n’a été logée contre Jean Suzanne à la police. C’est ce qu’a déclaré le Premier ministre en réponse à une interpellation du député MMM Reza Uteem, lors de la Prime Minister’s Question Time (PMQT), ce mardi 5 avril. Jean Suzanne n’est plus mon conseiller depuis mai 2010, t-il dit.

Jean Suzanne est sous le coup de deux enquêtes de la police. Non pour une accusation de fraude, mais pour deux autres cas distincts. Les deux enquêtes de la police sur le président exécutif d’Infinity concernent en premier lieu l’émission de chèque sans provision. Cette accusation a été faite par la directrice de Thomas Cook le 3 décembre 2010 et Jean Suzanne a été arrêté le 13 décembre dernier avant d’être libéré contre une caution de Rs 5 000 et une reconnaissance de dettes de Rs 10 000. L’autre cas a été rapporté par son ancien Production Manager pour insulte.

Quant au principal concerné, il a logé trois plaintes à la police.&nbsp La&nbsp première pour&nbsp vol de meubles et d’équipement à son bureau. La&nbsp deuxième contre son&nbsp Chief Finance Officer pour détournement de fonds. Et&nbsp finalement,&nbsp des accusations de faux à l’encontre de certains membres du&nbsp personnel administratif de sa société.

A une question supplémentaire du leader de l’opposition, Paul Bérenger, pour savoir si Jean Suzanne était encore son conseiller au moment des faits,&nbsp Navin Ramgoolam a indiqué que ce dernier ne l’est plus depuis le 14 mai 2010. Avant d’ajouter&nbsp qu’une enquête de l’ICAC sur les allégations de détournement de fonds et de corruption pesant sur le président exécutif d’Infintiy est actuellement en cours.


&nbsp

Publicité
Publicité
Rejoignez la conversation en laissant un commentaire ci-dessous.

Ailleurs sur lexpress.mu

Les plus...

  • Lus
  • Commentés
  pages consultées aujourd'hui Statistiques et options publicitaires