Navin Ramgoolam: «Des conséquences graves pour Sir Anerood Jugnauth»

Avec le soutien de

Le Premier ministre, Navin Ramgoolam n’a pas tardé à réagir à la «bombe» de sir Anerood Jugnauth (SAJ) sur l’achat, par l’activiste rouge Nandanee Soornack, d’une maison à Floréal au coût de Rs 30 millions.

«Tout ce que dit sir Anerood Jugnauth aura des conséquences», lance le chef du gouvernement. Le Premier ministre était face à la presse, dans la soirée du lundi 18 mars, à l’occasion de l’inauguration officielle de l’hôtel St Régis, au Morne.

Pour Navin Ramgoolam, le leader de l’alliance Mouvement militant mauricien-Mouvement socialiste militant (MMM-MSM) est «désespéré». Ses «bombes» ne sont que des «fizet», souligne-t-il. Il ajoute être étonné qu’un avocat de la trempe de sir Anerood Jugnauth dise de telles «faussetés».

«Les conséquences seront graves. La réponse sera forte», répète le Premier ministre, qui affirme avoir contacté ses hommes de loi.

La presse a aussi eu droit à une mise en garde. «Tous ceux qui assistent aux conférences de presse doivent bien réfléchir à ce qui sera rapporté. Il y aura des conséquences pour vous aussi», prévient le chef du gouvernement.

Les journalistes ont, eux, évoqué le tsunami annoncé par Navin Ramgoolam au sein des corps parapublics. Mais ce dernier a préféré maintenir le suspense : «est-ce qu’un tsunami annonce son arrivé ?», a-t-il demandé.

Quid d’un remaniement ministériel ? Le Premier ministre affirme qu’il s’agit là de sa prérogative. Mais, «pour le moment il n’y a rien en perspective».


D’autre part, lors de son discours officiel, le chef du gouvernement a évoqué l’affaire Michaela Harte, sans toutefois nommer la touriste irlandaise. Il a rappelé que les autorités mènent l’enquête pour retrouver les coupables.

Et, malgré cette affaire, Navin Ramgoolam assure que Maurice reste «one of the safest destinations in the world». Abordant la situation économique, le Premier ministre a soutenu que tout le monde doit faire des efforts. Il a déploré qu’un hôtel a licencié des gens, au lieu de réduire le salaire des directeurs. Ces derniers touchent des sommes astronomiques, alors que le salaire des petits employés est diminué, dit-il.

Publicité
Publicité
Rejoignez la conversation en laissant un commentaire ci-dessous.

Ailleurs sur lexpress.mu

Les plus...

  • Lus
  • Commentés
  pages consultées aujourd'hui Statistiques et options publicitaires