Navin Ramgoolam : « Un Budget pour la jeunesse et tourné vers l’avenir »

Avec le soutien de

Le Premier ministre n’a pas caché sa satisfaction après le discours du Budget. A deux reprises, il a cité le nom de Rama Sithanen pour rappeler qu’il a su, jusqu’ici, s’entourer de bons ministres des Finances.

C’est un Budget qui prépare le pays à faire face aux défis à venir et qui redonne espoir à la jeunesse mauricienne, martèle Navin Ramgoolam. Tout au long de sa conférence de presse suivant la présentation de la loi de finances, le Premier ministre s’est évertué à démontrer que le Budget 2013 est un exercice qui vise surtout à encadrer les jeunes, les classes défavorisées et les classes moyennes. Selon lui, le gouvernement a fait preuve de responsabilité, ce que Xavier Luc Duval a décliné comme un «gouvernement de compassion».

Sur les indicateurs économiques, Navin Ramgoolam se montre très satisfait avec une croissance de l’ordre de 3,4 % et un déficit budgétaire de 2,2 %. Des chiffres qui ouvrent la voie au Premier ministre pour démontrer que son gouvernement ne minimise pas les efforts pour soutenir les jeunes et les groupes vulnérables. Ainsi, il évoque les mesures prises pour que les jeunes ne ratent pas les opportunités qu’offre le secteur des nouvelles technologies de l’information. A cet égard, il rappelle que l’enveloppe allouée à l’éducation nationale augmentera de 12 % en 2013.

Mais Navin Ramgoolam ne s’arrête pas aux jeunes. En cette période de campagne électorale municipale, il ne fait pas l’économie de discours sur les petits planteurs, les pêcheurs ou encore les éleveurs de porcs. Dans le même ordre d’idées, il assure que le gouvernement fait de son mieux en matière de logements sociaux ou de pension pour les personnes âgées.
Novateur, orienté vers les jeunes et tourné vers l’avenir. C’est ainsi que le Premier ministre souhaite que les Mauriciens accueillent le Budget 2013.

Enfin interrogé par un journaliste sur son état de santé, Navin Ramgoolam n’a pas manqué de lancer une pique à ses adversaires politiques : « Mo pré pou lager et mo pé lager mem la ».

&nbsp

Publicité
Publicité
Rejoignez la conversation en laissant un commentaire ci-dessous.

Ailleurs sur lexpress.mu

Les plus...

  • Lus
  • Commentés
  pages consultées aujourd'hui Statistiques et options publicitaires