Navin Ramgoolam : « Le MMM et le PTr sont nés dans la lutte ouvrière et non au pouvoir »

Avec le soutien de

Le leader du Parti Travailliste (PTr) et celui du Mouvement Militant Mauricien (MMM)&nbsp se sont , une nouvelle fois, rencontrés dans le cadre d’une cérémonie autour d’un livre cette semaine. Ils étaient à l’Hôtel de Ville de Curepipe pour le lancement de l’ouvrage de feu Mée Rivière sur Guy Rozemont.

Le Premier ministre et leader du Parti Travailliste a procédé au lancement officiel d’une biographie de Guy Rozemont, le lundi 12 décembre à la municipalité de Curepipe. Une nouvelle occasion de se retrouver à la même table que son « ami Paul » pour qui il a eu des mots plus qu’élogieux. De son côté le leader du MMM a longuement parlé du PTr de la période pré-indépendance.&nbsp « Le vrai PTr», a-t-il précisé

Comme vendredi dernier, lors du lancement de l’autobiographie de Jayen Cuttaree, Paul Bérenger et Navin Ramgoolam étaient assis l’un à côté de l’autre à l’occasion du lancement de l’œuvre de Mée Rivière. Ce dernier a rédigé la biographie de son ami intime en 1960, soit quatre après sa mort, mais le livre n’avait jamais été édité à ce jour.

Dans son discours, le Premier ministre a fait référence au leader de l’opposition en l’appelant « mon ami Paul » et sur un ton des plus amical. Il a déclaré que les grands tribuns du PTr ont toujours inspiré « son ami Paul ». Il a profité de l’occasion pour lancer une nouvelle pique vers le Mouvement socialiste mauricien (MSM).

« En fait le PTr et le MMM ont mené un même combat. Ce sont deux partis qui sont nés dans la lutte pour les travailleurs et non au pouvoir », a fait ressortir le Premier ministre.

Cette dernière remarque vient égratigner une nouvelle fois le MSM qui était représenté par le député Nando Bodha à la cérémonie.

Navin Ramgoolam est allé plus loin en affirmant que Paul Bérenger aurait, sans aucun doute adhéré au PTr à l’époque de Guy Rozemont.

« Je suis sûr que s’il était adulte à cette époque il aurait été au PTr. Peut-être même qu’aujourd’hui, il en aurait été le leader et moi le No. 2 », affirme Navin Ramgoolam.

Auparavant le chef du gouvernement s’est longuement étendu sur ses lointains souvenirs de Guy Rozement rendant visite à son père, à leur domicile à Port-Louis. Il a également fait ressortir l’engagement de l’illustre président du PTr et de son engagement dans la lutte syndicale et contre la classe dominante.

Pour sa part, Paul Bérenger s’est plongé dans les événements politiques ayant marqué la carrière politique de Guy Rozement. Il estime que le PTr a atteint le sommet de sa gloire avec les résultats des élections de 1953 que les rouges remportèrent haut la main avec Guy Rozemont à leur tête.

Alors qu’il parlait du début de ce dernier à la présidence du PTr et qu’il faisait référence à Sir Seewoosagar Ramgoolam, le leader de l’opposition devait confondre père et fils et parler de Navin Ramgoolam.

Il s’est alors retourné vers le Premier ministre l’a regardé pendant quelques secondes avant de lâcher : « Telman mo kontan li sa ». Ce qui n’a pas manqué d’amuser les invités présents.

La biographie de Guy Rozemont, portant le titre évocateur et sans doute justifié de « Le défenseur des plus démunis » est publiée cinquante ans après sa rédaction par Mée Rivière qui était son ami intime mais aussi un fidèle camarade de lutte. L’auteur n’a jamais pu éditer son œuvre de son vivant « faute de moyens » affirme son neveu, Lindsay Rivière.

Mée Rivière est décédé en Australie en 2003. Et ce n’est que maintenant que son livre a trouver un éditeur.

Avec cette première biographie politique, Osman Publishing annonce toute une collection à venir sur la vie des grands hommes qui ont marqué l’histoire du pays.

&nbsp

Publicité
Publicité
Rejoignez la conversation en laissant un commentaire ci-dessous.

Ailleurs sur lexpress.mu

Les plus...

  • Lus
  • Commentés
  pages consultées aujourd'hui Statistiques et options publicitaires