Navin Ramgoolam : « Je suis déterminé à combattre la fraude et la corruption »

Avec le soutien de

La  lutte contre la fraude et la corruption, la flambée des prix et la protection de l’environnement ont été les trois thèmes principaux abordés par le Premier ministre dans son message à la nation, le samedi 12 mars. Le président de la république a lui aussi parlé longuement de la hausse des prix et du danger de l’endettement.

Le Premier ministre, Navin Ramgoolam a réitéré sa « détermination à combattre la fraude et la corruption ». Il a rappelé qu’il n’a jamais hésité à prendre des sanctions dès que des prima facie cases  avaient été établis, peu importe l’identité de la personne concernée. «  L’intégrité et l’honnêteté sont des valeurs importantes. C’est pourquoi ma détermination à combattre la fraude et la corruption est inébranlable. Je n’ai pas changé sur cette question », a dit le chef de gouvernement. Avant d’ajouter qu’il ne laissera personne mettre en péril la « stabilité sociale et l’unité nationale ».

Le Dr. Navin Ramgoolam a longuement abordé le problème lié à la flambée  des prix des denrées de base. « C’est une situation hors de notre contrôle, a-t-il expliqué. Il y a eu entre autres des inondations dans certains pays producteurs de denrées alimentaires et la sècheresse dans d’autres. Puis est survenue la hausse des prix des produits pétroliers. «  Tout cela ont des effets néfastes directs pour Maurice. Les importations coûteront de plus en plus cher », a poursuivi le Premier ministre.

Il  a énuméré les  mesures prises  par son gouvernement pour « protéger » la population. D’abord l’augmentation des subsides sur le riz et la farine, qui passent de Rs 375 millions en 2010 à Rs 675 millions en 2011. Puis l’approvisionnement régulier de ces deux produits grâce à des interventions de haut niveau, notamment auprès du gouvernement indien. Ensuite, des efforts en vue d’accroître la production agricole mauricienne en utilisant entre autres une partie des 2000 arpents obtenus de l’industrie sucrière. Et finalement la création d’un Observatoire des prix.

Le Dr Navin Ramgoolam a aussi réaffirmé son intention de poursuivre le projet de Maurice Ile Durable, tout en faisant référence au mandement de carême 2011 de l’évêque de Port-Louis, Mgr Maurice Piat qui porte sur la protection de l’environnement.

Pour sa part, le président de la République, Sir Anerood Jugnauth, s’est dit préoccupé par la flambée des prix et l’endettement des familles. Dans son message à la nation, samedi, il  a demandé à la population de faire preuve de discipline et « d’ajuster  son train de vie pour ne pas tomber dans la spirale de l’endettement ». « Si c’est nécessaire, selon vos revenus, vous devriez réduire votre consommation, surtout de produits de luxe, afin de pas vous endetter », a encore dit Sir Anerood Jugnauth. Il devait lui aussi évoquer les événements internationaux pour expliquer cette flambée des prix «  inévitable ». Avant de lancer une mise en garde contre «  les tentations » de surconsommer  qu’amènent les complexes commerciaux «qui ont tendance à pousser comme des champignons à travers le pays ».

Selon Sir Anerood Jugnauth, notre économie a fait preuve de résilience ces derniers mois, la crise internationale n’a pas eu de conséquences graves sur l’emploi comme c’est le cas dans bien d’autres pays, alors que le gouvernement a poursuivi ses efforts de développement, notamment l’amélioration des infrastructures publiques et de l’accès à l’éducation tertiaire.

Publicité
Publicité
Rejoignez la conversation en laissant un commentaire ci-dessous.

Ailleurs sur lexpress.mu

Les plus...

  • Lus
  • Commentés
  pages consultées aujourd'hui Statistiques et options publicitaires