Natation : dernière chance pour de bons chronos

Avec le soutien de

La compétition de natation qui aura lieu à Beau-Bassin, ce week-end du 8 et 9 juin, sera décisive. Des places sont toujours à prendre pour les championnats du monde à Barcelone (19 juillet au 4 août) ainsi que les championnats du monde juniors à Dubayy (26 au 31 août). 
 
Ce sera pour beaucoup l’occasion de se surpasser pour tenter de faire partie des sélections respectives. En attendant bien sûr les résultats de ceux évoluant à l’étranger. Le défi : la compétition de natation qui aura lieu à Beau-Bassin, durant ce week-end. Des places sont toujours à prendre pour les championnats du monde à Barcelone (19 juillet au 4 août) ainsi que les championnats du monde juniors à Dubayy (26 au 31 août). 
 
« Il n’y a, à ce jour, aucune sélection ou présélection pré-établie », affirme Philippe Pascal. Le DTN de natation, qui est en possession du classement des nageurs, dit avoir son idée sur la question mais estime qu’il est encore trop tôt pour se prononcer : « Tout est encore jouable. Mais il faut que l’on ait l’ensemble des résultats et savoir - jusqu’au week-end prochain - ce qu’ont fait les Mauriciens engagés dans des compétitions à l’étranger », argue-t-il. Le Français fait, ici, référence à Olivia de Maroussem (50, 100 et 200 nage libre) qui nage à Nice ainsi qu’à Heather Arseth (50, 100, 200 nage libre, dos et papillon) et Darren Chan (50, 100 et 200 m brasses) qui s’entraînent aux Etats-Unis. En ce qui concerne ce dernier, Philippe Pascal annonce que le nageur sera en compétition les 15 et 16 juin prochains. Ses résultats lui seront communiqués à Maurice par son coach qui est en Amérique.
 
Quant à savoir s’il est injuste qu’un junior qui a mieux fait qu’un senior soit qualifié pour Dubaï plutôt que Barcelone, le DTN affirme que ce n’est pas une décision arbitraire : « Les juniors ne sont pas totalement exclus de Barcelone. S’ils font les minima, ils seront automatiquement pris pour aller en Espagne. Mais s’ils ne réalisent pas les minima pour Barcelone, bien qu’ayant fait de bons temps, je préfère (grâce aux wild cards offerts par la FINA, ndlr) les sélectionner pour Dubaï. C’est un choix de politique sportive » martèle-t-il. Philippe Pascal pense qu’après presque deux ans d’inactivité, seule « une petite élite est en action aujourd’hui ». Sa priorité, selon lui, vu le contexte, est de mobiliser le plus grand nombre de ces nageurs d’élite pour une « redynamisation vers le haut niveau ». « Il est préférable que nos meilleurs juniors (qui ne se qualifieraient pas directement pour Barcelone, ndlr) puissent concourir à Dubaï avec les meilleurs juniors mondiaux plutôt que de faire de la figuration à Barcelone. Dans mon choix, je protège les meilleurs juniors pour qu’ils soient plus performants à Dubaï » conclut-il.
Publicité
Publicité
Soutenez lexpress.mu

Pendant cette période de confinement, profitez de l’express, Business Mag, Weekly, 5-Plus Dimanche, de tous vos magazines préférés et de plus de 50 titres de la presse Française, Afrique et Ocean indien sur KIOSK.LASENTINELLE.MU.

Bonne lecture,

Protégez vous, restez chez vous !

Rejoignez la conversation en laissant un commentaire ci-dessous.

Ailleurs sur lexpress.mu

Les plus...

  • Lus
  • Commentés
Suivez le meilleur de
l'actualité à l'île Maurice

Inscrivez-vous à la newsletter pour le meilleur de l'info

OK
Pour prévenir tout abus, nous exigeons que vous confirmiez votre abonnement

Plus tardNe plus afficher

x