Nando Bodha : «L’opposition veillera à ce que le judiciaire retrouve sa dignité»

Avec le soutien de

Lors de la conférence de ce samedi 26 octobre, le secrétaire du MSM, Nando Bodha a évoqué les remous au sein du judiciaire.

La hiérarchie et l’ancienneté doivent primer lors de la nomination d’un nouveau chef juge, soutient Nando Bodha, le secrétaire général du MSM. Et alors que le Premier ministre est resté flou sur ce sujet, au Parlement, il indique que l’opposition fera en sorte «que le judiciaire retrouve sa dignité et sa crédibilité». C’était lors de la conférence de presse du parti orange ce samedi 26 octobre.

«L’opposition veillera à ce que le judiciaire retrouve sa dignité et sa crédibilité», lance le secrétaire général du MSM, Nando Bodha. Il commentait, ce samedi 26 octobre lors d’un point de presse à Port-Louis les récentes nominations à la Cour suprême. Selon lui, Navin Ramgoolam n’a donné, au Parlement  mardi alors qu’il répondait à une PNQ sur ce sujet, aucune garantie que la hiérarchie et l’ancienneté seront respectées lors de la nomination d’un nouveau chef juge.

De fait, selon ces critères, indique Nando Bodha, c’est le juge Matadeen qui devrait remplacer chef juge Bernard Sik Yuen. Mais, déplore-t-il, le chef du gouvernement est resté flou à ce sujet.

Le secrétaire général du MSM a également commenté l’affaire Valayden. Selon lui, l’avocat Rama Valayden ne serait qu’une victime. «La situation est grave, il faut faire la lumière sur cette affaire.» Nando Bodha dit vouloir connaître le vrai rôle du commissaire de police, Dhun Iswar Rampersad, dans toute cette histoire.

Autre point abordé lors de la conférence de presse : la fourniture d’eau irrégulière. Nando Bodha, en prenant l’exemple des manifestations survenues aujourd’hui et hier à L’Aventure, dit ne pas s’étonner que cela débouche sur une «émeute. Le gouvernement ne se rend pas compte de l'urgence de la situation. Au lieu de s’en occuper, il trouve d’autres priorités».

Il a, lui aussi, tout comme le leader des mauves lors de sa conférence de presse, parlé des propos jugés «inacceptables» du Premier ministre envers Pravind Jugnauth au Parlement mardi dernier. Nando Bodha a ajouté que dès mardi le sujet sera abordé avec le Speaker.

Publicité
Publicité
Rejoignez la conversation en laissant un commentaire ci-dessous.

Ailleurs sur lexpress.mu

Les plus...

  • Lus
  • Commentés
  pages consultées aujourd'hui Statistiques et options publicitaires