Nandanee Soornack: la fulgurante ascension d’une femme d’affaires pas comme les autres

Avec le soutien de

La personnalité la plus médiatisée depuis les dernières élections municipales évolue dans les hautes sphères du pouvoir et du business. Gros plan sur les affaires de l’agent travailliste, Nandanee Soornack, 43 ans.

L’agent du PTr Nandanee Soornack affirme n’avoir reçu aucune faveur dans ses « business dealings » . Mercredi, elle avait ainsi soutenu que la presse pouvait s’intéresser à ses affaires. La Cour suprême, de son côté, a souligné qu’il n’y a aucune interdiction quant à la publication d’informations sur ce sujet. Quels sont ces « business dealings » ? Nandanee Soornack a connu une ascension fulgurante dans les affaires. C’est d’ailleurs l’argument que le groupe La Sentinelle ( LSL) met en avant pour demander l’annulation de l’ordre de la Cour empêchant la presse de faire état de sa vie privée. C’est, ditil, « la nature de ses affaires et les contrats qu’elle a obtenus directement ou à travers des entreprises contrôlées par l’Etat » qui intéressent la presse.

A ce jour, Nandanee Soornack et son partenaire d’affaires Doomeswarsingh Gooljaury sont les représentants, entre autres, de grandes marques, telles que Hugo Boss , Mango , Celio et Armani, à Maurice.

Elle est aussi propriétaire d’ Airway Coffee Ltd, qui consiste actuellement en une cafétéria à l’aéroport Sir Seewoosagur Ramgoolam, à Plaisance.

La presse a également fait état d’une lettre que l’hôtel Grand Mauritian a envoyée à Nandanee Soornack, le 26 janvier 2008, soit trois mois avant l’ouverture de cet établissement très prisé par les services du gouvernement qui y organisent régulièrement des conférences et réceptions. Le responsable de l’hôtel confirmait à Nandanee Soornack, alors une inconnue dans le business, deux emplacements « pour vendre des bijoux et des vêtements » . Nandanee Soornack et son partenaire Gooljaury sont aussi présents dans le business de duty- free à l’aéroport de Plaisance.

Deux mois après son départ du gouvernement, l’ancien ministre des Finances Pravind Jugnauth alléguait qu’il y avait des ingérences gouvernementales dans l’octroi d’un contrat pour la fourniture de produits hors taxes pour l’aéroport.

D’ailleurs, LSL cite cette allégation de Pravind Jugnauth, faite en octobre 2011 et répétée au Central Criminal Investigation Department ( CCID) le 3 janvier : « Pravind Jugnauth a dit au CCID que, selon des informations fiables, quand il était ministre des Finances, le Premier ministre lui avait demandé de faire des faveurs excessives à Nandanee Soornack par rapport à certains contrats . » En octobre 2011, Pravind Jugnauth évoquait cette affaire lors d’une conférence de presse. Il parlait alors d’un contrat de Rs 800 millions. « Le contrat concerne la fourniture de produits et a, depuis plusieurs années, été alloué à Heinemann, un des plus importants partenaires de la MDFP. Cependant, Pravind Jugnauth a allégué qu’un membre du gouvernement lui aurait demandé de résilier cette longue collaboration. ‘ Fou zot deor aurait dit celui- ci au ministre des Finances. Ena enn lot kompani ki bizin donn sa contra la’ . » Toujours à l’aéroport, section Fashion cette fois- ci. Pravind Jugnauth révèle qu’en général, « la vente s’élève à Rs 7 millions en basse saison et Rs 15 millions en haute saison. Mais la MDFP a fait acheter pour Rs 103 millions, soit l’équivalent de dix mois de stock. Et Rs 101 millions sont revenues à une même compagnie » , avait- il allégué. La compagnie à laquelle l’ancien ministre des Finances fait référence appartient au tandem Gooljaury- Soornack.

Mais l’influence de Nandanee Soornack à l’aéroport ne s’arrête pas là : dans son édition de jeudi, l’express a indiqué que depuis novembre dernier, aucun produit hors taxes n’est disponible sur les vols d’ Air Mauritius . En fait, c’était la société sud- africaine Tourvest qui détenait le contrat jusqu’en octobre 2012. Mais il n’aurait pas été renouvelé à cause « du lobby puissant d’une autre compagnie étrangère » , proche de Nandanee Soornack. Cette firme est d’ailleurs présélectionnée pour décrocher le contrat suivant un autre appel d’offres, écrivionsnous jeudi.

Ce n’est pas tout : l’entreprise vise non seulement la vente des produits hors taxes sur les avions, mais souhaite aussi se positionner dans le service traiteur pour l’approvisionnement des avions. De même que le nettoyage des appareils des différentes compagnies aériennes au départ de Maurice.

Ces contrats- là n’ont pas encore été alloués.
Soornack et Gooljaury sont aussi propriétaires de Top Gear Express CarWash, qui n’est pas encore opérationnel mais qui sera bien responsable du lavage des voitures à l’aéroport SSR. Nous apprenons également que Nandanee Soornack est liée directement ou indirectement à Neotown . Ce serait elle qui aurait agi en tant qu’intermédiaire entre le gouvernement mauricien et les promoteurs indiens.

Ainsi, la seule raison pour laquelle la vie privée de Nandanee Soornack intéresse la presse est pour expliquer le comment et le pourquoi du pouvoir économique et politique qu’elle détient. Pour la Cour, la question qui reste à déterminer est si « certains aspects de la vie privée d’une personne restent privés même si elle est associée à une personnalité publique » .

« NANDANEE SOORNACK ET SON PARTENAIRE GOOLJAURY SONT PRÉSENTS DANS LE BUSINESS DE DUTY- FREE À L’AÉROPORT. »

MENACES DES LÉGISTES DE SOORNACK
Reçu hier à 16 h 11, un fax de l’avoué de Nandanee Soornack, Cader Mallam- Hassam : « Notre cliente, madame Nandanee Soornack, craint que votre journal ou votre site Web publie des informations relatives aux débats sur son divorce qui a eu lieu vers 2007. Vous êtes informé que les Divorce Proceedings de notre cliente sont du domaine privé et que la publication de ces informations par vous sera sujette à des actions légales appropriées et immédiates. »

&nbsp

Publicité
Publicité
Rejoignez la conversation en laissant un commentaire ci-dessous.

Ailleurs sur lexpress.mu

Les plus...

  • Lus
  • Commentés
  pages consultées aujourd'hui Statistiques et options publicitaires