Municipales : « La campagne commencera dans trois mois », dit Hervé Aimée

Avec le soutien de

La campagne électorale démarre dans trois mois, a révélé le ministre des Collectivités locales. Ce qui explique que les membres de l’Alliance de l’Avenir, présents lors de la cérémonie d’inauguration du Centre polyvalent James-Burty-David, de tenir un discours électoraliste.

C’est dans trois mois que commencera la campagne électorale. C’est ce qu’a révélé le ministre des Collectivités locales, Hervé Aimée, le jeudi 9 mai lors de l’inauguration du centre polyvalent portant le nom de l’ancien ministre James Burty David.

« Les élections seront bel et bien pour cette année, vous pouvez désormais avoir une idée de la période durant laquelle se tiendront les élections municipales », a déclaré le ministre à lexpress.mu.

Plusieurs membres de l’Alliance de l’Avenir ont, tour à tour, pris la parole. Les députés Patrick Assirvaden et Lormus Bundhoo, ainsi le lord-maire Mamade Khodabaccus, ont successivement défendu le bilan des conseils municipaux élus en 2005. « Vous avez la chance d’avoir un gouvernement qui a à cœur votre bien-être, qui offre gratuitement l’éducation, ainsi que le transport », a rappelé le Parliamentary Private Secretary (PPS), Patrick Assirvaden. Lormus Bundhoo est, pour sa part, revenu sur les investissements du gouvernement dans la capitale. « Le gouvernement est en train de faire de Port-Louis la capitale de l’océan Indien », a-t-il lâché.

« Il est aussi temps pour que les habitants de la circonscription du numéro 1 commencent à tendre l’oreille envers l’Alliance de l’Avenir. Avec le MMM, c’est la perte assurée », a déclaré Patrick Assirvaden. Hervé Aimée a, lui, fait un appel aux habitants de cette circonscription, à emboîter le pas des habitants de sa circonscription (numéro 14). « Je suis parvenu à renverser la tendance au numéro 14, qui a été pendant des années une citadelle mauve. Je suis persuadé que nous pouvons aussi le faire ici », a-t-il insisté.

Les différents orateurs n’ont pas manqué de saluer les efforts du trésorier du Parti Travailliste, Ah Fat Lan Hing Choy, au sein de la circonscription No. 1. Ce dernier est, selon eux, l’homme qui pourra faire renverser la vapeur.

A la fin de son discours, le ministre Aimée a, une nouvelle fois, commenté le Local Government Bill. « A travers ce projet de loi, nous voulons donner la chance aux jeunes de faire leurs entrées en politique. La politique mauricienne concerne tout le monde elle ne doit pas être une chasse gardée », a-t-il affirmé. Il a également fait part de la loi anti transfuge que comprend le projet de loi. « Lorsque vous avez été élu au sein d’un parti, vous devez fidélité à ce parti », s’est exclamé le ministre.

Publicité
Publicité
Rejoignez la conversation en laissant un commentaire ci-dessous.

Ailleurs sur lexpress.mu

Les plus...

  • Lus
  • Commentés
  pages consultées aujourd'hui Statistiques et options publicitaires