MSM-MMM : Pravind Jugnauth confirme le come-back de son père dans l’arène politique

Avec le soutien de

Le leader du Mouvement socialiste militant (MSM) déclare que le renouvellement de l’accord de MedPoint de 2000 est chose faite. C’était lors d’un congrès à Saint-Pierre le mardi 20 mars. Donc, sir Anerood Jugnauth sera présenté comme Premier ministre de l’alliance MSM/MMM aux prochaines législatives.

Le Mouvement socialiste militant (MSM) exulte. Moins d’un an après avoir quitté le gouvernement de Navin Ramgoolam, le leader du parti soleil, Pravind Jugnauth, se revoit déjà à l’Hôtel du gouvernement grâce à la réédition de l’accord de 2000 entre son père, sir Anerood Jugnauth, et Paul Bérenger le leader du Mouvement militant mauricien (MMM). Il a expliqué qu’il s’attèle déjà à la rédaction du programme de l’entente blanc-mauve et ne se soucie pas de savoir si le gouvernement gardera la majorité ou pas.

Réunissant une petite foule lors d’un congrès à Saint-Pierre, le mardi 20 mars 2012, l’ancien No. 4 de l’Alliance de l’Avenir déclare que le « remake de 2000 » est chose faite. Ce qui implique que son père, ancien leader du MSM installé à la Présidence sera bel et bien candidat au poste de Premier ministre aux prochaines élections législatives censées se tenir en 2015.

Au programme de la future alliance MSM/MMM figurent la réforme électorale maintes fois promise, le projet d’une 2e République ainsi qu’un plan pour redresser l’économie mauricienne déjà mise à mal par la crise au niveau mondial. Pravind Jugnauth confirme également les dires du MMM à l’effet que les dirigeants de ce parti ainsi que ceux du Sun Trust seront sur la même estrade pour le meeting du 1er mai 2012.

L’occasion a également permis à l’ex-ministre des Finances de déplorer que le Secrétaire du Cabinet Suresh Seeballuck ait décidé de remettre à la Commission anti-corruption les procès-verbaux du Conseil des ministres du 18 juin 2010. C’est au cours de cette réunion du conseil des ministres que l’acquisition de la clinique MedPoint, appartenant à son beau-frère, a été discutée.

Ces documents, soulignent Pravind Jugnauth, sont nécessaires pour sa défense dans le procès l’accusant de conflit d’intérêts. Ce qui avait poussé le MSM à quitter le gouvernement de Navin Ramgoolam. Il explique qu’il avait réclamé ces documents à titre personnel et non pas pour qu’ils soient remis directement aux enquêteurs de la commission anti-corruption.

Publicité
Publicité
Rejoignez la conversation en laissant un commentaire ci-dessous.

Ailleurs sur lexpress.mu

Les plus...

  • Lus
  • Commentés
  pages consultées aujourd'hui Statistiques et options publicitaires