Mondial 2010 : Les Etats-Unis partent favoris mais le Ghana n’a pas tout montré

Avec le soutien de

Les Etats-Unis et le Ghana s’affrontent, ce samedi 26 juin. Les Américains partent favoris, mais les Black Stars auront, eux aussi, leur mot à dire.


On ne les attendait pas forcément à ce stade la de la compétition, mais ils sont là, déterminés à bousculer encore plus la hiérarchie. Ce samedi soir à Rustenburg, les Etats-Unis et le Ghana s’affrontent pour une place en quart de finale du Mondial 2010. Pour chacune des deux sélections, un succès serait énorme. Le match sera une véritable opposition de styles et il y a de fortes chances pour que l’on assiste à une empoignade très plaisante.&nbsp

Sortis premier de leur Groupe C, les Etats-Unis partiront, bien entendu, favoris de cette rencontre. La sélection américaine, qui s’est qualifiée in extremis en venant à bout de l’Algérie dans le temps additionnel (1-0), a déjà eu à disputer un huitième de finale de Mondial à deux reprises. La première c’était en 1994 face au Brésil (0-1) et la deuxième c’était il y a huit ans face au Mexique (2-0).

Face au Ghana, l’on retrouvera un rescapé de cet historique duel face aux Aztèques, en la personne de Landon Donovan. Le numéro 10 de l’équipe n’avait à l’époque que vingt-ans et il était déjà la star de son équipe. Et ce samedi, c’est encore lui qui aura pour mission de mener les siens vers les quarts de finale de la Coupe du Monde.


Côté ghanéen, l’on est tout aussi motivé. Quatre ans après avoir échoué aux pieds des quarts de la plus belle des compétitions en s’inclinant face au Brésil (2-0), la sélection des Black Stars est gonflée à bloc à l’idée d’imiter le Cameroun de 1990 et le Sénégal de 2002 en devenant la troisième équipe du Continent Noir à atteindre le Top 8 Mondial.


Au vu de ce qu’ils ont montré lors du premier tour, les vice-champions d’Afrique ont tout à fait les moyens de créer la surprise. Cela dit, pour passer ils devront très certainement être plus efficaces dans les phases offensives et ne pas attendre des pénaltys pour scorer. Milovan Rajevac, le sélectionneur, a, une confiance aveugle en ses hommes. Reste à savoir, si ces derniers se montreront à la hauteur de ses attentes.


&nbsp

Publicité
Publicité
Rejoignez la conversation en laissant un commentaire ci-dessous.

Ailleurs sur lexpress.mu

Les plus...

  • Lus
  • Commentés
  pages consultées aujourd'hui Statistiques et options publicitaires