Moka-Quartier Militaire : Pravind Jugnauth s’énerve quand on lui parle de Sithanen

Avec le soutien de

A Moka-Quartier-Militaire, des citoyens, dont Philippe Forget Jr, qui voulaient se présenter en refusant de révéler leur appartenance ethnique, n’ont pu le faire. Pravind Jugnauth, lui, s’est énervé quand la presse l’a interrogé sur les propos de Rama Sithanen.&nbsp

Le leader du Mouvement Socialiste Militant (MSM) a perdu son calme quand la presse l’a interrogé sur les propos de Rama Sithanen. Ce dernier avait déclaré lors d’une conférence de presse dans la matinée du samedi 17 avril, qu’il a été victime d’un complot ourdi par le MSM.

Invité à donner son avis sur ce qu’affirme le ministre des Finances, Pravind Jugnauth a déclaré qu’il ne ferait pas de commentaires. Le leader du MSM s’est énervé quand un membre de la presse&nbsp a insisté pour avoir une déclaration. Faisant preuve d’arrogance, le leader du MSM lui a déclaré s’il ne comprenait pas qu’il n’allait rien dire. « Mo pena commentaire, ou pas comprend kreol ! », a-t-il lancé au journaliste.

Auparavant, dans la matinée l’enregistrement des candidats s’est déroulé dans une ambiance bon enfant.

C’est à 10hrs15, que les officiels en poste à la State Secondary School (SSS) de Quartier Militaire, le centre de dépôt des candidatures pour la circonscription No 8 (Moka-Quartier-Militaire), ont accueilli les trois candidats de l’Alliance du Cœur.

Le leader de l’Union Nationale, Ashock Jugnauth et ses deux colistiers, Sanjiven Permal et Dev Ramnah sont arrivés, accompagnés de quelques partisans. Ils ont accompli les formalités administratives pour le dépôt de leurs candidatures avant de repartir en silence.&nbsp Il faut dire que la SSS de Quartier Militaire est située à au moins 200 mètres de la Route Royale où sont cantonnés les partisans.&nbsp

Les trois candidats de l’Alliance de l’Avenir, Pravind Jugnauth, leader du MSM, accompagné de ses colistiers, Leela Devi Dookun et Suren Dayal, se sont rendus au centre de dépôt de candidatures après 13h00.

L’ambiance a complètement changé à leur arrivée. Elle était fort différente de la quiétude de la matinée. Vers 12hr30 les partisans de l’Alliance de l’Avenir se sont rassemblés à la gare de Saint Pierre. Une trentaine de voitures ont ensuite procédé a un défilé jusqu''''à la gare de Quartier-Militaire.

Une ambiance de fête régnait dans les enivrons de la SSS de Quartier-Militaire. Des chants accompagnés des dholoks se mélangeaient&nbsp aux pétarades.

Les candidats de l’Alliance de l’Avenir ont déposé leurs candidatures selon le même rituel établi. Par la suite, ils se sont retirés pour aller s’adresser à leurs partisans massés sur la route Royale.

&nbspLa circonscription No. 8 a aussi enregistré quelques candidatures des citoyens qui se présentaient, mais tout en refusant de révéler leur appartenance à une communauté.

Les trois candidats de la Platform Pou Nouvo Konstitisyon (PPNK), Veenah Doolah, Serge Jauffret et Raj Dabysigh ont aussi effectué les formalités tôt dans la matinée.&nbsp

Philippe Forget, haut cadre de la Mauritius Commercial Bank (MCB) a, pour sa part, répondu&nbsp à l’appel de Rezistans ek Alternativ. Il a voulu se porter candidat sans déclarer son appartenance à une communauté. « Y a en marre qu’on nous classifie par petit groupe sur une base ethnique. C’est pour dire non à ce système qui perdure que je me porte candidat», a-t-il indiqué.

La candidature de Philippe Forget ainsi que celle des membres de la PPNK n’ont pas été acceptées par le Returning Officer pour vice de forme.

Publicité
Publicité
Rejoignez la conversation en laissant un commentaire ci-dessous.

Ailleurs sur lexpress.mu

Les plus...

  • Lus
  • Commentés
  pages consultées aujourd'hui Statistiques et options publicitaires