Mobilisation sur Facebook : 15 000 jeunes Mauriciens prêts à descendre dans la rue

Avec le soutien de

L’objectif de 15 000 adhérents est atteint par le groupe « 15 000 Youngsters to Save OUR Future » sur le réseau social Facebook. Une manifestation est prévue le 11 septembre prochain à la Place-d’Armes.

La jeunesse mauricienne est-elle en train de prendre position de manière active ou est-ce simplement une mobilisation virtuelle ? En tout cas, ils ont été nombreux à rejoindre ce groupe créé par Jameel Peerally. En moins de deux semaines seulement le groupe a réuni plus de 15 000 jeunes qui se disent prêts à prendre le destin du pays en main. Du moins, à forcer la classe politique à se remettre en question et à revoir son fonctionnement.

Jameel Peerally, initiateur de ce mouvement, qui, il faut le dire demeure pour le moment strictement virtuel, ne cache pas sa surprise face à la rapidité avec laquelle ce premier objectif a été atteint.

« J’étais convaincu que nous réussirons à réunir 15 000 jeunes sur la même plateforme, mais pas en si peu de temps », soutient-il.

La création de ce groupe a été certainement inspirée par les initiateurs du printemps arabe. Un mouvement qui a déjà touché pas moins de cinq pays de l’hémisphère nord. Maurice sera-t-il le premier pays du sud à importer ce mouvement d’agitation qui est en train de transformer le nord de l’Afrique et le Moyen Orient ?

« Il est grand temps de se soulever contre ces politiciens qui construisent notre futur. Il est grand temps de chercher des réponses à toutes les questions que nous nous posons », est-il écrit sur la description du profil de ce groupe.


Jameel Peerally est d’avis que les gens descendront en masse dans la rue le 11 septembre prochain.


« Il est difficile de faire un pronostic sur le nombre de gens qui se déplaceront à Port-Louis ce jour-là. Facebook reste une illusion. Je demeure positif que ce ne sont pas seulement les jeunes mais les Mauriciens de tous les groupes d’âges et de tous les bords », explique Jameel Peerally.

En tout cas, les démarches administratives pour la tenue d’un rassemblement légal dans les rues de la capitale ont déjà été enclenchées.

Publicité
Publicité
Rejoignez la conversation en laissant un commentaire ci-dessous.

Ailleurs sur lexpress.mu

Les plus...

  • Lus
  • Commentés
  pages consultées aujourd'hui Statistiques et options publicitaires