MMM : terres de l’Etat et EIILM au menu

Avec le soutien de

Lors de la conférence de presse du MMM, ce samedi 14 septembre, à Port-Louis, Paul Bérenger est revenu sur le scandale des terres de l’Etat.

Son cheval de bataille : les terres de l’Etat et Rajesh Jeetah. Paul Bérenger a longuement commenté ces deux sujets lors de la conférence de presse du MMM, ce samedi 14 septembre, à la municipalité de Port-Louis.
 
«Scandaleux !» Ce qui fait monter Paul Bérenger au créneau : le fait que des parcelles de plage soient accordées à des «agents politiques» pour des projets de développement. Lors de la conférence de presse du MMM, ce samedi 14 septembre, à la mairie de Port-Louis, il a présenté un document émanant du ministère des Terres, dans lequel il est indiqué que 209 m² de la plage de Trou-aux-Biches ont été offerts à Jayraj Woochit, activiste rouge au n° 5.
 
Les 209 m² font partie des 1 419 m² occupées par la National Coast Guard. «C’est scandaleux de les déloger ainsi», soutient le leader mauve. Selon le document, Jayraj Woochit a reçu ce lopin de terrain, en janvier 2013, pour y ériger une Boat House. Lopin de terre qui se situe à gauche de celui sur lequel le pandit Sooryadeo Sungkur construit un restaurant. «Ce parking est utilisé par de nombreuses personnes de la région. Or, le gouvernement a offert cet espace à un agent politique», tonne Paul Bérenger.
 
La situation à l’Eastern Institute for Integrated Learning Management (EIILM) a également été abordée lors de cette conférence de presse. «Les diplômes n’ont aucune valeur, des gens ont été bernés. Pou ena polis case ladan», prévient Paul Bérenger. Pour sa part, Alan Ganoo raconte qu’un étudiant de l’EIILM a fait une demande d’inscription auprès d’une université à Delhi, en Inde. Mais l’université a refusé, indiquant que ses diplômes ne sont pas reconnus.
 
Paul Bérenger s’est, dans la foulée, attaqué au ministre de l’Enseignement supérieur, Rajesh Jeetah. «La décision de l’University Grants Commission, qui a indiqué que l’EIILM opère dans l’illégalité,  n’est pas respectée. Shame on Jeetah !»
 
Quant au poste de leader de l’opposition, Paul Bérenger indique : «Rien n’a encore été décidé. Il y aura des discussions au sein du MMM avant la rentrée parlementaire.»
Publicité
Publicité
Rejoignez la conversation en laissant un commentaire ci-dessous.

Ailleurs sur lexpress.mu

Les plus...

  • Lus
  • Commentés
  pages consultées aujourd'hui Statistiques et options publicitaires