MMM: Pradeep Jeeha n’obtiendra pas le pardon aussi facilement

Avec le soutien de

Après avoir dénoncé une «bande organisée» au sein du MMM et fait des sorties contre certains membres, Pradeep Jeeha tente désormais de jouer la carte de l’apaisement. Il calme le jeu et essaye de se faire oublier. Il ne parle plus du retrait de son nom de la liste des orateurs du 1er mai. Même la sortie virulente de Rajesh Bhagwan ne semble pas l’avoir affecté. Il l’explique par un manque de communication.

«Rajesh Bhagwan n’était pas à Maurice et n’avait pas toutes les informations. Nous avons toujours une bonne relation», confie Pradeep Jeeha. Quant à Rajesh Bhagwan, il précise que l’heure n’est pas aux polémiques. «Le MMM a d’autres priorités pour le moment, peut-être qu’il y a eu des malentendus. Nous en reparlerons lors du bureau politique», explique-t-il.

Malentendus ou pas, cette tentative d’apaisement pourrait ne pas aboutir. Il n’est plus question ici de l’envie de Jeeha de voir «le MMM présenter un Premier ministre hindou.» Cette prise de position de Pradeep Jeeha n’est plus au centre des débats. La polémique a pris une autre tournure. On lui reproche désormais d’avoir accusé certains membres du bureau politique du MMM, et non pas les moindres, de faire partie d’une «bande organisée» au sein du parti. Des accusations qui suscitent une véritable levée de boucliers chez certains dirigeants mauves.

Ainsi Ajay Gunness ne décolère pas. Il veut des explications de son collègue de parti. «Ce qui a été dit dans la presse en particulier sur l’existence d’une bande organisée est très grave. Je ne crois pas que ce soit innocent. J’estime que c’est une attaque visant directement le leadership du parti. Je suis très en colère», maintient le député de Montagne Blanche-GRSE.

Les paroles s’envolent, mais les écrits restent

Si Rajesh Bhagwan affiche son envie de calmer la situation et de se concentrer sur d’autres items plus importants pour le MMM et le pays, plusieurs membres du bureau politique du MMM n’ont pas encore digéré les accusations de Pradeep Jeeha. «C’en est trop», déclare, à cet effet, un membre du bureau politique. «Ce n’est pas la première fois que les déclarations de Pradeep Jeeha engendrent une polémique. Mais cette fois-ci, il est allé trop loin», ajoute ce membre.

A la question ayant trait à l’avenir politique de Pradeep Jeeha au sein du MMM, Rajesh Bhagwan répond que «chaque politicien est maître de son destin. Nous n’avons pas les mêmes opinions mais le MMM est un parti démocratique.» Pradeep Jeeha essaye aussi de faire taire les rumeurs annonçant son départ du MMM et son entrée au Parti Travailliste, histoire de ne pas verser de l’huile sur le feu et d’alimenter au passage la polémique. «J’entends ces rumeurs depuis 1997. Peut-être que ceux qui propagent ces rumeurs veulent me voir au Parti Travailliste», ironise-t-il.

Le bureau politique du MMM du 17 avril s’annonce donc houleux. D’un côté, ceux qui sont pour l’apaisement et de l’autre ceux qui veulent la tête de Pradeep Jeeha.

&nbsp

&nbsp

Publicité
Publicité
Rejoignez la conversation en laissant un commentaire ci-dessous.

Ailleurs sur lexpress.mu

Les plus...

  • Lus
  • Commentés
  pages consultées aujourd'hui Statistiques et options publicitaires