MMM : «Il ne faut pas baisser les bras» en l’absence de Paul Bérenger

Avec le soutien de

Le devoir de chaque député mauve: être davantage présent sur le terrain. Le Mouvement militant mauricien (MMM) appelle à la mobilisation, après que son leader, Paul Bérenger, a annoncé qu’il souffre d’un cancer et qu’il sera absent pour trois mois.

Alors que le leader du MMM, Paul Bérenger, quitte le pays, lundi 28 janvier, pour la France où il suivra un traitement de trois mois contre son début de cancer à la gorge, ses lieutenants organisent la poursuite des activités du parti sur le terrain.

«Il ne faut pas baisser les bras. Nous allons remonter les problèmes du public jusqu’au Parlement», lance Rajesh Bhagwan, secrétaire général du parti.

Ce travail de proximité, les députés l’effectueront avec la collaboration des conseillers siégeant dans les mairies et les villages. Le but, ajoute Rajesh Bhagwan, est de «miner le terrain» pour les adversaires. La première étape: la rencontre avec les partisans cet après-midi à 15 h 30, lors de l’assemblée des délégués, à Quatre- Bornes.

Paul Bérenger sera présent et demandera à ses proches collaborateurs d’être plus présents sur le terrain. Il abordera aussi sa maladie et son remplacement à la tête du parti. Alan Ganoo, qui endossera le costume de leader des Mauves, et Rajesh Bhagwan interviendront également lors de cette réunion qui sera présidée par Arianne Navarre- Marie.

«Rien ne change au sein du MMM. Nous garderons le même rythme suivi depuis l’année dernière et serons plus agressifs sur tous les plans», indique Alan Ganoo. Il a déclaré à l’express que la priorité demeure les «scandales» mis au jour par l’opposition ces derniers temps.

Parmi ces dossiers brûlants, l’achat d’un bâtiment à Ebène par la State Insurance Company of Mauritius (SICOM), au coût de Rs 600 millions. Les activités commerciales de Nandanee Soornack avec Airports of Mauritius constituent aussi un dossier que le MMM ne lâchera pas. «Il y a également l’allégation de trafic d’armes avec Maurice comme plaque tournante», poursuit Alan Ganoo.

«De plus, nous préparons la rentrée parlementaire prévue pour mars», assure Rajesh Bhagwan. Le Chief Whip de l’opposition clame que chaque député a pour tâche de chercher des questions parlementaires qui sont restées sans réponse.
Autre problème que le MMM taclera dans les prochains jours: le relogement des marchands ambulants de Port-Louis. «Il faudra régler leur situation dans le plus bref délai. Il ne faut pas laisser la situation empirer», note Alan Ganoo.

L’alliance MMM- MSM doit aussi mettre à exécution le programme établi pour les différentes mairies où elle a la majorité.
Alan Ganoo souligne que c’est un «gros travail». Il explique qu’il faut voir comment améliorer le service dans les différentes villes. «Il faudra aussi faire des démarches pour que le gouvernement verse les allocations aux mairies pour leur bon fonctionnement

&nbsp

Publicité
Publicité
Rejoignez la conversation en laissant un commentaire ci-dessous.

Ailleurs sur lexpress.mu

Les plus...

  • Lus
  • Commentés
  pages consultées aujourd'hui Statistiques et options publicitaires