Miss Mauritius: Le débat sur la robe d’Anaïs Veerapatren éclipse les candidates 2009

Avec le soutien de

Miss univers, au Bahamas, terminé, Anaïs Veerapatren, Miss Maurice 2008, est rentrée&nbsp et c’est déjà l’heure de la finale de Miss Mauritius 2009. Beaucoup de personnes voient en ce concours, une perte de ressources…

Les organisateurs du concours ont organisé, ce 2 septembre, une conférence de presse pour présenter les douze candidates qui seront présentes à la finale de l’édition 2009 de Miss Mauritius. Cependant, c’est la robe que portait Anaïs Veerapatren au dernier Miss Univers qui a volé la vedette.

On se rappellera qu’à la suite d’un article publié sur lexpress.mu, les commentaires ont fusé sur cette fameuse robe, tournée en ridicule par certains médias électroniques irlandais. Ce qui a d’ailleurs provoqué l’irritation de Primerose Obeegadoo, organisatrice du concours durant ces quarante dernières années, ce concours permet à Maurice de s’identifier avec les autres pays dans le domaine de la mode. «Si tant de pays peuvent y participer, pourquoi pas nous! Moi, j’estime qu’il est juste de donner une chance aux jeunes filles mauriciennes de pouvoir se mesurer aux autres filles du monde dans le domaine de la beauté et de la mode», avance-t-elle, à cet effet.

Elle revient sur la robe que portait Anaïs Veerapatren. «Cette robe, avant d’aller au concours Miss Univers, a été présentée à la presse, à l’organisation de Miss Univers et ils nous ont félicité. Je trouve dommage qu’une petite journaliste irlandaise, même pas officiellement invitée au concours, vienne critiquer une robe aussi originale. Si elle croit s’y connaître plus que tous, elle n’avait qu’à créer, elle, la robe de son pays… Vous avez vu la robe de la Miss Irlandaise? Un bikini et un bout de chiffon représentant les couleurs de son pays…», s’insurge-t-elle.

Mais ce que l’organisatrice du concours trouve encore plus dommage, c’est que la presse mauricienne ait repris cet article. «Vous êtes intelligents, allez comparer les deux tenues vestimentaires et vous verrez», lance-t-elle.

Anaïs Veerapatren prend, elle, les choses plus calmement. Sereine, elle s’estime chanceuse d’avoir pu être en la compagnie de professionnels durant ces trois semaines au Bahamas. «A la télé, vous voyez des paillettes, de belles filles qui rigolent au bord d’une piscine, mais en réalité, on travaille dur. Je me suis levée tôt pour aller dormir très tard le soir. Il y a eu beaucoup de répétitions, mais c’était très enrichissant», confie-t-elle.

Et pour la robe, elle ne savait même pas qu’il y a eu cette polémique. Elle s’explique: «Ce n’est qu’une fois à l’aéroport de Maurice que j’en ai été informée. Mais pour ma part, j’ai eu beaucoup de plaisir à la porter pour ce qu’elle représentait, la diversité culturelle à Maurice.»

Et elle se dit confiante que les douze nouvelles candidates seront à la hauteur pour relever le défi et représenter Maurice au prochain concours de Miss Universe.

Pour Primerose Obeegadoo, les douze candidates, choisies pour l’édition 2009, ont toutes le potentiel pour réussir ce concours et représenter Maurice.

&nbsp

Publicité
Publicité
Rejoignez la conversation en laissant un commentaire ci-dessous.

Ailleurs sur lexpress.mu

Les plus...

  • Lus
  • Commentés
  pages consultées aujourd'hui Statistiques et options publicitaires