Mireille Martin: «J’ai été piégée par Aurore Perraud»

Avec le soutien de

 La ministre Mireille Martin a subi de vives critiques d’Aurore Perraud au Parlement la semaine dernière.

Cela fait des années que la crise couve entre les deux «collègues» du gouvernement et de Port-Louis-Montagne-Longue. Et, lors d’une séance parlementaire vendredi dernier, Mireille Martin a subi les foudres d’Aurore Perraud. La députée rouge explique le pourquoi de cette tension. 

 
La députée bleue tempête à cause d’un projet de centre de jeunesse à Cité-La-Cure. Selon elle, Mireille Martin, ministre de l’Egalité des genres, avait promis de faire avancer le projet avec son collègue Devanand Ritoo. Or, reproche-t-elle, il n’en a rien été. Et, au Parlement, vendredi dernier, Aurore Perraud n’a pas hésité à bien faire comprendre son irritation. La ministre de l’Egalité du genre, soutient pour sa part, que cette virulente sortie contre elle, avait déjà été planifiée à l’avance par sa colistière. 
 
«Mme Perraud a trahi les faits. Mais surtout, son intervention était très calculée, organisée même. Alors qu’elle aurait pu venir me parler, elle a choisi de me poignarder en public. J’ai eu l’impression de tomber dans un guet-apens. Juste avant qu’elle ne prenne la parole, une vingtaine d’habitants de Cité-La-Cure sont entrés dans l’hémicycle. Elle les avait invités. Or ces gens-là n’ont entendu que sa version, ils ne sont pas restés pour écouter ma réponse. J’ai été piégée. Mme Perraud a clairement agi pour me nuire, tout cela était prémédité, c’est ce qui m’a fait le plus mal. J’ai eu la sensation de me faire poignarder en plein ventre», confie la députée rouge dans une interview à l’express-dimanche.
 
Mireille Martin explique que le projet de construction d’un centre de jeunesse va bon train mais qu’en attendant qu’il avance, elle a décidé de restructurer le community centre de Cité-La-Cure pour qu’il puisse servir aussi de youth centre. «C’est un aménagement temporaire en attendant que Cité-La-Cure ait son propre centre. Mais il n’a jamais dit, comme Mme Perraud essaie de le faire croire, que le projet est au point mort. Mme Perraud en a fait un psychodrame.»
 
Mireille Martin évoque aussi les problèmes d’ego d’Aurore Perraud qui, «tient un double language». Sans compter que «c’est très compliqué de travailler avec elle». 
 
Lire l’intégralité de l’interview de lexpress-dimanche
Publicité
Publicité
Rejoignez la conversation en laissant un commentaire ci-dessous.

Ailleurs sur lexpress.mu

Les plus...

  • Lus
  • Commentés
  pages consultées aujourd'hui Statistiques et options publicitaires