Meurtre à Eau-coulée : le masseur, un ami proche de la victime, arrêté

Avec le soutien de

Eishanne Coowar est décédé des suites de ses blessures à la clinique Fortis-Darné. (Photo en médaillon : la victime)

Ricardo Atchiane aurait poignardé son ami Eishanne Coowar lors d’une séance de massage samedi 6 juillet. Il aurait ensuite pris possession des Rs 1,5 million qui se trouvaient dans le coffre-fort de l’homme d’affaires. Le masseur a été arrêté hier après-midi par la Major Crimes Investigation Team (MCIT).

C’est Rs 1,5 million et non Rs 500 000 qui ont été découvertes au domicile de Ricardo Atchiane, lors d’une perquisition. Ce dernier, selon une source policière, aurait avoué avoir pris cet argent dans le coffre-fort d’Eishanne Coowar qu’il aurait assassiné samedi. Arrêté hier dimanche 7 juillet par la MCIT, le présumé meurtrier était non seulement le masseur de la victime, mais il serait également son ami proche.

Ce lundi 8 juillet, Ricardo Atchiane, qui est connu des services de police, devrait comparaître en Cour où une charge provisoire de meurtre devrait être retenue contre lui. Si les enquêteurs se sont mis sur la piste du masseur, c’est notamment parce qu’un autre ami d’Eishanne Coowar savait que ce dernier devait rencontrer Ricardo Atchiane samedi matin. C’est d’ailleurs lui-même qui aurait présenté le présumé meurtrier à l’homme d’affaires.

Mais, Ricardo Atchiane aurait profité de sa proximité avec le quadragénaire pour l’agresser au moment où il l’attendait le moins, soit lors d’une séance de massage. L’arme utilisée serait un couteau qui aurait fait une entaille de huit cm dans la cuisse de la victime. À hier soir, l’arme du crime demeurait introuvable.

Selon une source proche de l’enquête, Ricardo Atchiane aurait bien planifié son coup. Ayant rendu visite à Eishanne Coowar plusieurs fois, il connaissait bien la demeure de ce dernier. Samedi matin, c’est l’homme d’affaires lui-même qui aurait ouvert le portail automatique du garage pour laisser entrer Ricardo Atchiane, raison pour laquelle aucune trace d’effraction n’a été décelée. À cette heure-là, le partenaire en affaires de la victime, qui habite sous le même toit, était absent. Et, c’est dans la chambre à coucher du quadragénaire, située au premier étage, que le masseur aurait mis son plan à exécution, en débutant par une séance de massage. Ricardo Atchiane aurait ensuite soudainement poignardé son ami à la cuisse gauche. Pris au dépourvu et sans défense, Eishanne Coowar n’aurait pas pu se débattre. Ricardo Atchiane l’aurait ensuite traîné dans la pièce où se trouve le coffre-fort. Le présumé meurtrier l’aurait ensuite ligoté à un divan à l’aide de bandes adhésives.

En le torturant, il aurait forcé la victime à lui révéler le code de sécurité du coffre-fort. Il en aurait ensuite vidé le contenu. Toutefois, avant de prendre la fuite, Ricardo Atchiane se serait emparé de tout le système Digital Video Recorder (DVR) relié aux caméras de surveillance, en espérant ne pas être filmé. L’enquête est placée sous la supervision du chef inspecteur Rugbur de la MCIT.

Publicité
Publicité
Rejoignez la conversation en laissant un commentaire ci-dessous.

Ailleurs sur lexpress.mu

Les plus...

  • Lus
  • Commentés
  pages consultées aujourd'hui Statistiques et options publicitaires