Meurtre à Eau-Coulée : le coffre-fort de la victime dévalisé

Avec le soutien de

Eishanne Coowar (en médaillon) a été conduit à la clinique Fortis Darné, samedi après-midi, où son décès a été constaté par les medecins.

Il a été retrouvé dans une mare de sang hier samedi 6 juillet. Eishanne Coowar, âgé de 44 ans a succombé à ses blessures après avoir reçu un coup de couteau à la jambe. Selon ses proches, le drame aurait pour toile de fond une histoire de vol.
 
Le contenu de son coffre-fort a été emporté. Ce qui pousse la police à privilégier la thèse du vol. Le présumé meurtrier aurait également endommagé la caméra de surveillance et emporté la cassette d’enregistrement. La nièce de la victime, anéantie par ce drame, ne comprend toujours pas qui a pu commettre ce crime crapuleux. «Trente minutes avant le drame, mon oncle se trouvait au domicile de ses parents. Ces derniers sont décédés mais des proches y habitent. Eishanne était en compagnie de sa sœur, de son frère et de moi-même», explique cette dernière.
 
Un peu plus tard, la victime aurait pris congé de ses proches car il était attendu par son masseur qui allait venir pour une séance car il avait des douleurs musculaires. D’ailleurs, ce dernier est toujours activement recherché par la police. Il serait le dernier à avoir vu Eishanne Coowar vivant car il massait ce dernier peu avant que son frère et sa sœur ne le découvrent dans une mare de sang.  Transporté à la clinique Fortis Darné, les médecins n’ont pu que constater son décès.
 
La nièce de l'homme d’affaires, affirme pour sa part, que le masseur n’était pas à sa première visite chez son oncle. «Cela faisait au moins six mois depuis que mon oncle faisait appel à ses services. Il est probable que c’est lui qui a tué Eishanne». D’ailleurs, c’est la nièce en question qui a découvert le pot aux roses lorsqu’elle s’est, à son tour, rendue au domicile de son oncle. Le coffre-fort qui se trouve dans le bureau de ce dernier était grand ouvert et l’argent qu’il contenait avait disparu. Elle devait également constater que la caméra de surveillance avait été endommagée et la vidéo de surveillance disparue.
 
La police poursuit son enquête pour connaître les circonstances exactes de ce meurtre. Eishanne Coowar laisse derrière lui une famille et des amis éprouvés par son décès tragique.
Publicité
Publicité
Rejoignez la conversation en laissant un commentaire ci-dessous.

Ailleurs sur lexpress.mu

Les plus...

  • Lus
  • Commentés
  pages consultées aujourd'hui Statistiques et options publicitaires