Meurtre à Belle-Rose : les présumés agresseurs disent avoir agi en légitime défense

Avec le soutien de

&nbspLes&nbspquatres autres suspects ont expliqué aux enquêteurs de la Western Criminal Investigation Division (CID) qu’ils ont agressé Shalfaraz Dalidoo&nbsp&nbspcar ce dernier avait tenté de s’en prendre à eux. Les quatre suspects ont été reconduits en détention préventive après avoir comparu en cour de Rose-Hill.

Ils allèguent que la victime voulait s’en prendre à eux. Naresh Gujadhur et son frère Harish, interpellés dans l’enquête sur le meurtre de Shalfaraz Dalidoo, ont expliqué aux enquêteurs que ce dernier voulait les attaquer. C’est la raison pour laquelle ils l’ont traîné sur un kilomètre à bord de leur 4x4 avant de le jeter violemment sur l’asphalte.

Les faits remontent aux petites heures du dimanche 15 juillet à la rue Ollier, à Belle-Rose. Selon la version des présumés meurtriers, ils ne s’attendaient pas à ce que la victime fasse son apparition au même endroit où ils avaient décidé de s’arrêter pour se ravitailler après avoir passé la nuit en boîte.

Quelques heures auparavant, ces mêmes individus s’étaient disputés sur l’aire de stationnement de la discothèque « Gungrooz », à Vacoas. La victime avait consigné une déposition, en ce sens, au poste de police de Rose-Hill affirmant que son véhicule a été délibérément percuté à deux reprises par une fourgonnette à la sortie de la boîte de nuit, peu après minuit.

Pour les présumés meurtriers, ce n’était pas une simple coïncidence de retrouver le jeune homme d’autant plus qu’ils disent avoir aperçu deux véhicules suivre celui de Shalfaraz Dalidoo. Ils croyaient en effet que la victime voulait se venger. Une nouvelle dispute a alors éclaté lorsque le jeune habitant de Plaine-Verte aurait identifié le véhicule des Gujadhur à Belle-Rose.

Harish Gujadhur a alors expliqué à la police que le jeune homme s’est approché de lui alors qu’il était assis sur le siège avant, pour lui infliger un coup de poing. C’est là qu’il lui aurait saisi son bras et maintenu en attendant que son frère démarre et prenne la fuite. La police a établi que la victime a été traînée sur environ un kilomètre. Selon les résultats de l’autopsie pratiquée par le chef du service médico-légal de la police, le Dr Sudesh Kumar Gungadin, la victime est décédée d’une fracture du crâne.

Les hommes de l’assistant surintendant de police Daniel Monvoisin ont procédé à l’arrestation des suspects dans la journée du dimanche 16 juillet. Ils sont : Naresh et Harish Gujadhur de même que Simla Moorghen, 32 ans, et sa nièce, une adolescente de 17 ans. Tous ont été traduits en cour de Rose-Hill, le lundi 16 juillet, sous une accusation provisoire de meurtre. La police ayant objecté à leur remise en liberté conditionnelle, ils ont été reconduits en détention préventive.

Publicité
Publicité
Rejoignez la conversation en laissant un commentaire ci-dessous.

Ailleurs sur lexpress.mu

Les plus...

  • Lus
  • Commentés
  pages consultées aujourd'hui Statistiques et options publicitaires