Menace de mort alléguée: Pravind Jugnauth ne bénéficie plus de protection policière

Avec le soutien de

Le leader du Mouvement socialiste militant (MSM), Pravind Jugnauth, n’est plus protégé par un homme en uniforme. La police lui avait offert cette protection suite à sa déclaration, en janvier, que sa vie pourrait être en danger.

C’est Pravind Jugnauth lui-même qui a refusé cette garde, au motif que c’était trop demandé à un seul policier. Les Casernes Centrales avaient mandaté un unique membre de la Very Important Person Security Unit (VIPSU) pour assurer 24 heures sur 24 et 7 jours sur 7 la protection de l’ancien ministre des Finances.

«Cela faisait pitié. Un policier ne peut pas travailler autant. Finalement j’ai dit non», nous a déclaré le leader du MSM.
Le lundi 14 janvier, la police avait offert une protection au leader du MSM, suite à sa déclaration au Central Criminal Investigation Department (CCID). Pravind Jugnauth disait détenir des informations «graves et troublantes de sources très sérieuses», que sa vie pourrait être en danger.

Selon l’ancien ministre des Finances, ceci est lié à ses dénonciations politiques faites dans une déposition le 3 janvier dernier, au CCID.

&nbsp

Publicité
Publicité
Rejoignez la conversation en laissant un commentaire ci-dessous.

Ailleurs sur lexpress.mu

Les plus...

  • Lus
  • Commentés
  pages consultées aujourd'hui Statistiques et options publicitaires