Meeting du 1er mai : Le MMM démarre sa campagne pour les élections municipales

Avec le soutien de

Le meeting du 1er mai 2011 a été largement consacré aux prochaines élections municipales. Plusieurs des 24 orateurs du Mouvement militant mauricien (MMM) ont abordé ce sujet lors de leurs interventions.

Le rassemblement du MMM à Port-Louis a été l’occasion pour ses dirigeants de donner le ton en vue des élections municipales qui devront avoir lieu d’ici à la fin de cette année. Le discours tant attendu du leader des mauves n’aura surpris personne puisqu’il s’agissait d’un résumé des thèmes abordés régulièrement lors de ses conférences de presse du samedi.

Paul Bérenger a débuté son intervention devant environ 7 000 personnes réunies devant la municipalité de Port-Louis en ayant recours à son slogan des dernières législatives. «Nous voulons d’une autre Ile Maurice», a lancé le leader des mauves, avant de préciser qu’avant l’émergence de cette autre Ile Maurice, «il y a faudra d’abord remporter les élections municipales».

Le secrétaire général du MMM, Rajesh Bhagwan, a, lui, demandé à ses partisans de rester mobilisés jusqu’à cette échéance en annonçant que ce rassemblement du 1er mai symbolise «le début de la campagne électorale». Steve Obeegadoo a, lui, prévenu que son parti «ne permettra pas un nouveau renvoi des ces consultations régionales».

«Ils ont ruiné les cinq municipalités. Il faut organiser les élections municipales sans tarder. Notre objectif est de faire table rase sur les cinq municipalités», a renchéri leur leader. Il a cité les deux dernières affaires qui ont éclaboussé les administrations régionales notamment l’achat de poubelles à Beau-Bassin/Rose-Hill et de bottes à Port-Louis pour étayer ses dires.

Paul Bérenger a réitéré sa volonté d’entamer une réforme en profondeur de notre système électorale «une fois que le MMM aura reconquis le pouvoir». Il a renouvelé son souhait pour un partage des pouvoirs entre la présidence et le Premier ministre.

«Pour un meilleur l’équilibre entre pouvoir président de la République et ceux du Premier ministre, il faudra amender la loi pour augmenter les pouvoirs du président de la République», affirme le leader du MMM.

En ce qu’il s’agit de la hausse des prix, autre thème de mobilisation pour ce rassemblement du 1er mai, Paul Bérenger a renouvelé sa demande pour une compensation salariale intérimaire.

Il a ensuite lancé une mise-en-garde au gouvernement par rapport aux éventuelles augmentations de prix qui pourrait, selon lui, intervenir dans les jours qui vont suivre. Parmi : les tarifs de la Central Water Authority, le prix du gaz ménager, sans compter l’introduction d’une redevance pour le ramassage des ordures.

Les «scandales» ont, une nouvelle fois, occupé une grande partie de l’intervention du leader de l’opposition. Il est revenu, entres autres, sur le rachat par l’Etat de la clinique Medpoint au coût de Rs 144 millions, le dossier Infinity, les nombreuses allégations de malversation et de mauvaise gestion à la State Trading Corporation.

Paul Bérenger a aussi consacré une partie de son discours au projet immobilier de Neotown dans la région des Salines à Port-Louis. Le leader du MMM affirme que les frais de location pour les 60 arpents accordé à Patel Engineering aurait dû rapporter Rs 1,3 milliards à l’Etat si la loi avait été appliquée dans toute sa rigueur.

Il a annoncé qu’il a terminé son enquête sur ce «méga scandale» et a promis de revenir à la charge lors d’une conférence de presse qui sera entièrement dédié à ce dossier.

Tous les élus du MMM ont eu l’occasion de s’adresser à leurs partisans ce dimanche matin. Les leaders de l’Union nationale et du Mouvement Militant Social Démocrate (MMSD), Ashock Jugnauth et Eric Guimbeau, les deux alliés des mauves, sont également intervenus lors de ce meeting qui était placé sous la présidence d’Arianne Navarre-Marie.


&nbsp

Publicité
Publicité
Rejoignez la conversation en laissant un commentaire ci-dessous.

Ailleurs sur lexpress.mu

Les plus...

  • Lus
  • Commentés
  pages consultées aujourd'hui Statistiques et options publicitaires