Meeting du 1er mai : Harish Boodhoo sera dans la foule mais pas sur l''estrade

Avec le soutien de


La présence d’Harish Boodhoo au meeting du PartiTravailliste (PTr) à Vacoas se veut être l’expression de son profond désaccord avec l’alliance Mouvement Socialiste Militant/Mouvement Militant Mauricien.

Soupçonné d’être l’invité-surprise annoncé sur l’estrade du Parti Travailliste lors du rassemblement de ce parti à Vacoas, Harish Boodhoo a précisé sa position lors d’une conférence de presse tenue à son domicile à Belle-Terre, le vendredi 27 avril 2012.

Il a annoncé sa présence dans l’assistance à Vacoas, le 1er mai. «J’assisterai au déroulement du rassemblement du PTr à Vacoas, le ler mai. Mais comme un simple spectateur. Qu’on ne s’y trompe pas, j’ai la faculté d’attirer tout naturellement des gens là où je me rends. Je suis un Travailliste pur-sang », a déclaré Harish Boodhoo 

Le politicien en retrait des partis a expliqué son geste. « Je serais incapable de m’associer aux Travaillistes du jour. D’accord pour un éventuel retour au PTr mais à condition que le PTr retrouve son identité de 1967. Par ma présence, je veux démontrer symboliquement mon profond désaccord avec l’alliance Mouvement Socialiste Militant/Mouvement Militant Mauricien (MSM-MMM).C’est une alliance contre nature ».

Harish Boodhoo  a été très précis en ce qui concerne  son rôle sur l’échiquier. « Toute spéculation quant à mon association au PTr s’arrête-là. Je suis dégoûté de la chose politique. Je préfère prodiguer des conseils lorsqu’on m’en demande », a-t-il dit.
 
Harish Boodhoo n’est pas tant contre Paul Bérenger que contre Sir Anerood Jugnauth. A l’endroit de Paul Bérenger, il l’invitera à lâcher SAJ. « Il n’est pas trop tard de le faire. J’ai du mal à suivre le raisonnement qui a conduit Paul Bérenger à conclure cette alliance. Le comportement de Paul Bérenger suscite une grande tristesse pour moi », s’est-il étonné.

Tout en exprimant son étonnement, Harish Boodhoo a laissé entendre qu’il continuera à entretenir des relations avec  le leader du MMM. «  Je n’arrive pas à comprendre comment un homme qui a marqué l’histoire du monde syndical de façon magistrale dans les années 70 soit arrivé à un stade où ses prises de décision laissent pantois. Il fait trop de zigzag. Je n’arrive pas à le suivre. Cependant, cela  n’affectera pas l’existence d’une ligne de communication qui s’est établie entre nous », a-t-il déclaré. 

L’homme de Belle-Terre estime que la décision de Paul Bérenger de contracter une alliance avec le MSM est une source de frustration au sein du MMM. « Une lutte à trois est tout à fait possible. Si Paul Bérenger pose comme futur Premier ministre, il y a de fortes chances qu’il y parvient ».

Harish Boodhoo dit ne pas comprendre sur quelle logique Paul Bérenger s’est appuyé pour estimer qu’il devrait y avoir un partage équitable d’investitures entre  les deux partenaires. La véritable cible d’Harish Boodhoo était la famille Jugnauth. « Je ne peux pas sentir le MSM ». Il se dit convaincu que les Jugnauth ne s’intéressent qu’à leur intérêt personnel.

Il s’interroge sur le montant exact de la richesse de la famille de l’ex-président de la république. Il est d’avis que l’ambition de SAJ a toujours été de tout faire pour que son fils occupe la fonction de Premier ministre. « Paul Bérenger doit se défaire des Jugnauth. Leur empire constitue un danger pour le pays. En tant que politique, Pravind Jugnauth est un danger pour le pays », affirme Boodhoo.

Pour lui, la fraude et la corruption constituent le plus grand fléau auquel le pays est confronté. « Il faut instituer une commission d’enquête qui,  entre autres, exigera des explications quand à l’origine des richesses dont le montant est incompatible avec les revenus des possédants ».

Publicité
Publicité
Rejoignez la conversation en laissant un commentaire ci-dessous.

Ailleurs sur lexpress.mu

Les plus...

  • Lus
  • Commentés
  pages consultées aujourd'hui Statistiques et options publicitaires