Meeting 1er mai : Nita Deerpalsing dit que le juron prononcé par Ramgoolam ne la visait pas

Avec le soutien de

La polémique continue autour de juron lancé par Navin Ramgoolam, lors d’une panne de sonorisation au meeting de l’Alliance de l’Avenir, à Quatre-Bornes. Ce dimanche 2 mai, c’est la candidate Nita Deerpalsing&nbspqui donne sa version.

La directrice de communication du Parti Travailliste a, lors d’un point de presse, ce dimanche 2 mai, apporté sa version sur la polémique qui a suivi le meeting de l’Alliance de l’Avenir, à Quatre-Bornes.&nbsp

En effet, lors du rassemblement bleu-blanc-rouge, une panne de sonorisation interrompt le discours du Premier ministre. Ce dernier irrité, lance dans la foulée, un juron en direction des organisateurs. Parlant du micro qui ne fonctionne pas, le leader de l’Alliance de l’Avenir laisse échapper : « Li pas marsé ta p*tin ». Cette phrase n’est pas&nbspentendue par la foule à Quatre-Bornes, en raison de la panne, mais elle est diffusée par les radios privées qui assurent la retransmission en direct du meeting.&nbsp

La remarque du Premier ministre fait un buzz sur Facebook et elle est commentée dans la presse dominicale. Ce dimanche, Nita Deerpalsing vole au secours de son leader. Elle affirme n’avoir rien entendu pendant le meeting. Ce n’est que deux heures après la fin du meeting, dit-elle, qu’elle a appris, de ses partisans, qu’une histoire, à propos de la panne de sono, circule sur Internet et par SMS.

La directrice de communication du Parti Travailliste déclare qu’elle a visionné l’enregistrement vidéo du rassemblement. Elle conclut&nbsp que Navin Ramgoolam s’en prenait au micro défectueux. Elle soutient que le juron lancé par le Premier ministre ne lui était pas adressé, mais plutôt…au micro.&nbsp

«Moi, personnellement je n’ai rien étendu. J’étais à l’autre extrémité de l’estrade. Je n’étais pas physiquement proche de lui à ce moment précis. Je trouve incroyable que qu’une histoire soit construite de toute pièce, alors qu’il n’y a rien», dit-t-elle.

Nita Deerpalsing&nbsp attribue ce buzz autour de l’incident à l’Alliance du Cœur qui, selon elle,&nbspessaye de faire diversion car elle serait en déroute. Elle a, également fait une sortie contre le rédacteur en chef de l’express-dimanche qui a axé son éditorial du jour sur l’incident.

Publicité
Publicité
Rejoignez la conversation en laissant un commentaire ci-dessous.

Ailleurs sur lexpress.mu

Les plus...

  • Lus
  • Commentés
  pages consultées aujourd'hui Statistiques et options publicitaires