Meeting 1er mai : L’Alliance de l’avenir se félicite d’avoir remporté la bataille des foules

Avec le soutien de

Les dirigeants de l’alliance gouvernementale affirment avoir réuni deux fois plus de partisans à Vacoas que le Mouvement militant mauricien (MMM) à Port-Louis.

Les secrétaires généraux des trois composants de l’Alliance de l’Avenir ont tenu une conférence de presse, ce lundi 2 mai, au Square Guy-Rozemont, Port-Louis, pour un bilan de leur meeting la veille à Vacoas.

Lormesh Bundhoo du Parti travailliste (PTr), Nando Bodha du Mouvement socialiste militant (MSM) et Mamade Khodabaccus du Parti mauricien social démocrate (PMSD) se sont, tour à tour, félicité d’avoir remporter « la bataille des foules » face à leur principal adversaire, le MMM.

« Il n’y aucun doute dans l’esprit de la population que l’Alliance de l’avenir a remporté la bataille des foules. Nous avons réuni à Vacoas le double des partisans qui se sont déplacés pour le meeting du MMM à Port-Louis », affirme Lormesh Bundhoo.

Le secrétaire général du PTr conclut que cela représente une confiance renouvelée des partisans de l’alliance dans l’action gouvernementale. Il ajoute que le rassemblement de Vacoas a été un succès à tous les niveaux.

Il soutient que l’objectif du MMM était justement de gagner cette bataille des foules. Un objectif raté, selon Lormesh Bundhoo.

L’ancien ministre de l’Environnement soutient que le message clef du Premier ministre, Navin Ramgoolam, qui était de démontrer que le leader de l’opposition est l’instrument du grand capital alors que lui-même prône la démocratisation de l’économie à été bien reçu par la population.

« La population ne s’est pas rendue au meeting du MMM parce que le discours de ce parti et de son leader est dépassé et que la campagne démagogique a été démasquée. Il est clair que le MMM est en train de perdre ses partisans à une vitesse vertigineuse et que Bérenger est, aujourd’hui, inquiet de l’état dans lequel se trouve son parti », analyse Lormesh Bundhoo.

Nando Bodha s’est lui appesanti sur le contenu des messages des leaders politiques des deux bords. Il a repris la thèse émise par Navin Ramgoolam à l’effet que certains journaux seraient à la solde de Paul Bérenger qui est lui-même l’instrument du grand capital. Il rappelle que le leader de la majorité gouvernementale a réaffirmé sa confiance dans le leadership de ses alliés.

Il s’est ensuite attaqué au discours du leader du MMM qui a été, selon lui, une longue liste d’allégations de scandales. Il s’est étonné que Paul Bérenger ait qualifié Navin Ramgoolam de Premier ministre le plus incompétent de l’histoire du pays alors qu’il était à la recherche d’une alliance avec ce dernier il y a peine un an.

Pour Mamade Khodabaccus, la présence du MMM à Port-Louis a été un « échec total ». Il déclare que si l’intention du MMM était de créer un choc psychologique en réunissant un maximum de partisans, « c’est finalement le MMM lui-même qui est en état de choc ».

&nbsp

Publicité
Publicité
Rejoignez la conversation en laissant un commentaire ci-dessous.

Ailleurs sur lexpress.mu

Les plus...

  • Lus
  • Commentés
  pages consultées aujourd'hui Statistiques et options publicitaires