MedPoint : Pravind Jugnauth incrimine Rashid Beebeejaun dans sa déposition à l’ICAC

Avec le soutien de

Dans sa déposition à l’Independent Commission against Corruption (ICAC) le 22 septembre, le leader du Mouvement socialiste militant (MSM), Pravind Jugnauth, est revenu sur le Cabinet Meeting du 18 juin 2010.

Le No.2 du gouvernement, Rashid Beebeejaun, est pris pour cible par l’ancien ministre des Finances. Comme l’avait fait l’ex-ministre de la Santé, Maya Hanoomanjee, Pravind Jugnauth a lui aussi décidé de rédiger lui-même sa déposition.

Pravind Jugnauth reproche à Rashid Beebeejaun de ne pas avoir déclaré ses intérêts dans la société Medinvest, société qui, pour rappel, possède des actions dans Medpoint Ltd. « The deputy Prime minister, Dr Rashid Beebeejaun, was amongst the other members present », peut-on lire. Toujours dans cette deposition, Pravind Jugnauth indique que les ministres Tassarajen Chedumbrum Pillay, Satish Faugoo et Arvin Boolell n’étaient pas présents.

« I withdrew from cabinet when the issue of acquisition of a National Geriatric hospital was raised », révèle cette deposition. Le leader du MSM revient à la charge contre Rashid Beebeejaun en indiquant que ce dernier est un des gestionnaires de la société Medinvest.

Pour étayer ses arguments, Pravind Jugnauth signale d’abord que dans un mail envoyé au PS Dabidin le 18 janvier 2010, le Dr Malhotra propriétaire de la clinique déclare que « Board of Directors has agreed to offer MedPoint Clinic to the ministry of Health under agreement ».

Pour l’ex-ministre des Finances, cela démontre que Rashid Beebeejaun, en tant que gestionnaire, était parfaitement au courant, « of the decision taken by Board of Directors of Medpoint Ltd ».

Publicité
Publicité
Lexpress deals logo

Retrouvez les meilleurs deals de vos enseignes préférées.

Lexpress deals brochure
Rejoignez la conversation en laissant un commentaire ci-dessous.

Ailleurs sur lexpress.mu

Les plus...

  • Lus
  • Commentés
Suivez le meilleur de
l'actualité à l'île Maurice

Inscrivez-vous à la newsletter pour le meilleur de l'info

OK
Pour prévenir tout abus, nous exigeons que vous confirmiez votre abonnement

Plus tardNe plus afficher

x