MedPoint : D’importants travaux nécessaires, selon un rapport rendu public par Bérenger

Avec le soutien de

Le leader de l’opposition a rendu public un rapport émanant du ministère de la Santé. Le document fait état de la nécessité de travaux de rénovation et de réaménagement avant la transformation de l’ex-clinique MedPoint en hôpital gériatrique.

La conférence de presse du Mouvement militant mauricien (MMM), ce samedi 19 février, était encore une fois axée sur l’acquisition par l’Etat de la clinique Medpoint au coût de Rs 144,7 millions. Paul Bérenger a distribué un nouveau document compromettant en ce qu’il s’agit des travaux nécessaires pour rendre le bâtiment utilisable.

Paul Bérenger n’a pas manqué de rappeler que le Central Procurement Board avait rejeté un offre de Avenue d’Arsenal Ltée à hauteur de Rs 117 millions, parce que d’extensive renovation and partition works étaient nécessaires. Une information sur laquelle la ministre Hanoomanjee s’était d’ailleurs étendue lors de sa «déclaration de presse» du mardi 25 janvier dernier.

Toutefois, la ministre avait omis de parler d’une réunion tenue à son ministère le13 janvier dernier. Les travaux qui devraient être entrepris dans le bâtiment qui abritait jusqu’ici l’ancienne clinique MedPoint y avaient été évoqués.

Le document rendu public par le leader de l’opposition ce samedi matin est le rapport détaillé de cette réunion. Pas moins de 40 hauts fonctionnaires étaient présent à cette réunion dont deux Mechanical Engineers du ministère des Infrastructure publiques et deux inspecteurs de la Waste Water Authority.

Après un premier constat du bâtiment, les officiers du ministère des Infrastructures publiques avaient constaté que les systèmes de distribution d’eau chaude et de gaz ne fonctionnaient pas. Des investissements étaient donc requis pour leur réparation ou remplacement.

D’autre part, il fut également constaté que l’ascenseur était dans un piteux état. L’unité de soins intensifs et la salle d’opération devront aussi subir des travaux alors que certains équipements devront être remplacés.

Par ailleurs, il fut noté que la route menant à l’ancienne clinique Medpoint devra être agrandie et ce comité proposait que les travaux soient effectués sous l’égide de la Road Development Authority.

En ce qu’il s’agit des équipements médicaux, le Bio-Medical Engineer de l’hôpital Victoria, présent à la réunion, a affirmé avoir vérifié une partie des équipements et qu’il soumettrait un rapport sous peu.

Deux semaines plus tard le Principal Architect, H. Khoddabuccus, a soumis un rapport détaillé sur les travaux d’infrastructures indispensable avant la transformation de l’ancienne clinique MedPoint en hôpital gériatrique.

Le plus gros morceau est sans doute l’imperméabilisation de tout le bâtiment. L’intérieur de l’édifice doit être complètement repeint après le nettoyage et le masticage des fissures «sur toutes les surfaces», écrit l’architecte principal.

Un nouvel ascenseur pour accommoder les lits des patients, un nouvel incinérateur, des nouveaux faux-plafonds, un nouveau mur d’enceinte y sont aussi recommandés en priorité.

L’architecte préconise également une désinfection complète du bâtiment pour se débarrasser des rats et des oiseuax qui ont infesté les lieux.

«Le Central Procurement Board avait rejeté l’offre d’Avenue Arsenal Ltée supposément à cause des extensive renovation and partitioning works qui devaient être entrepris sous-entendant que tel n’était pas le cas à la clinique MedPoint. Or ce rapport vient prouver que c''est totalement faux. C’est une honte», s’indigne Paul Bérenger.

Il a appelé les fonctionnaires travaillant sur ce dossier à faire très attention en affirmant que «nous finirons par combien ces travaux vont coûter exactement».

Autre allégation formulée par le leader de l’opposition : un ministre travailliste qui a assumé l’intérim à ce ministère en l’absence de Maya Hanoomanjee a mis une note dans le dossier MedPoint. Ce ministre a, selon Paul Bérenger, approuvé les rapports des deux comités qui s’étaient prononcés contre l’idée d’un hôpital gériatrique centralisé.

Il demande au Premier ministre de confirmer ou d’infirmer cette information. Il n’a pas voulu révéler le nom du ministre en question. «C’est un ministre du Parti Travailliste (PTr). Il se reconnaîtra. Je donne l’occasion à Ramgoolam de jouer son rôle de Premier ministre», déclare Paul Bérenger, avant de laisser entendre qu’il pourrait éventuellement révéler le nom de ce ministre à son meeting de demain, dimanche 20 février.

«La nuit porte conseil. Dans ce cas peut-être que c’est la Louise qui portera conseil», ajoute-t-il sur le ton de la rigolade.

Quant au meeting du MMM prévu à 9h30 demain à La Louise, il y promet des nouvelles révélations.

Publicité
Publicité
Rejoignez la conversation en laissant un commentaire ci-dessous.

Ailleurs sur lexpress.mu

Les plus...

  • Lus
  • Commentés
  pages consultées aujourd'hui Statistiques et options publicitaires