Medpoint : Cehl Meeah demande une enquête transparente et rapide de l’ICAC

Avec le soutien de

La voix du leader du Front solidarité mauricien (FSM) vient s’ajouter à ceux qui conteste la légalité du rachat de la clinique Medpoint pour l’Etat au cout de Rs 144 millions. Il appelle également ses partisans à manifester contre l’augmentation des prix.

Après un long silence, le troisième député de la circonscription No.3 (Port-Louis Maritime/Port-Louis Est), Cehl Meeah a rassemblé ses partisans à la Plaine Verte à l’occasion d’un meeting, ce vendredi 11 mars.

Lors de ce rassemblement Cehl Meeah a pris position pour la premièrement fois par rapport à l’affaire Medpoint. Il estime que le FSM doit accentuer la pression pour que le coupable soit puni.

«Il doit y avoir un coupable dans cet achat de Rs 144 millions avec l’argent des contribuables. Il est impossible que le Premier ministre ne soit pas au courant de cette transaction», affirme Cehl Meeah.

Il demande donc à l’Independent Commission Against Corruption (ICAC) de boucler son enquête rapidement et dans la transparence.

«Nous sommes restés silencieux quand l’Etat a payé Rs 47 millions de dommage au Sun Trust. Cette fois-ci nous ne pourrons pas nous taire», soutient le leader du FSM.

D’autre part, Cehl Meeah s’est longuement appesanti sur les difficultés auxquelles font face la population en raison de l’augmentation des prix des produits de grande consommation. Il exhorte ses partisans à venir le soutenir lors d’une «manifestation pacifique» qu’il compte organiser dans les semaines à venir.

Il appelle aussi les autorités à emboiter le pas du gouvernement indien qui a récemment augmenté les subsides sur les produits alimentaires. Il demande au gouvernement de réduire au strict minimum les facilités accordées aux parlementaires.

En ce qu’il s’agit de sa performance au Parlement, le leader du FSM se dit satisfait de ses débuts. Il a fait comprendre à ses partisans qu’il avait besoin de temps pour s’habituer aux rouages de l’Assemblée nationale et prévoit une meilleure performance lors des prochaines séances parlementaires.

«J’étais en rodage. Mais dès la rentrée parlementaire du 22 mars prochain je passerai à la vitesse supérieure pour défendre vos droits», prévient-il.

&nbsp

Publicité
Publicité
Rejoignez la conversation en laissant un commentaire ci-dessous.

Ailleurs sur lexpress.mu

Les plus...

  • Lus
  • Commentés
  pages consultées aujourd'hui Statistiques et options publicitaires