Mayotte sur la voie du développement durable

Avec le soutien de

Le préfet de Mayotte, Hubert&nbsp Derache, a présidé la semaine dernière,&nbsp la réunion de mise en place du Conseil Scientifique du Patrimoine Naturel (CSPN) de Mayotte.

Ce nouvel organisme aura pour mission d’émettre un avis consultatif sur nombre de sujets touchant à la préservation des espèces dans le droit fil de la politique de développement durable. Ce conseil qui réunit une vingtaine de membres, tous des scientifiques reconnus, se réunira deux fois l’an et travaillera sur des domaines aussi divers que les inventaires naturalistes pour les Zones Naturelles d’Intérêt Ecologique, Floristiques ou Faunistiques, ou encore la gestion des réserves naturelles comme par exemple celle de l’ilot BOUZI.

Mais le CSPN devra émettre des avis également sur des problématiques comme de demandes de dérogations concernant les espèces protégées, la mise à jour des listes d’espèces protégées-&nbsp ce qui sera d’ailleurs l’une de se toutes premières missions. Ce même conseil apportera également son expertise en matière d’environnement et travaillera en priorité pour les services de l’Etat du Conseil Général et des collectivités.

Comme l’a précisé le préfet, « il ne s’agit pas pour ce Conseil de réaliser des études, mais d’émettre des avis, afin d’aider les collectivités à effectuer les meilleurs choix possibles dans certains dossiers concernant le développement durable ».

C’est un&nbsp Mahorais,&nbsp Chamsidine HOULAM, spécialiste du milieu agricole,&nbsp qui a été élu à la tête du&nbsp CSPN pour cinq ans. Il sera secondé dans sa tâche par Ibrahim BAEDJA premier vice président qui est spécialiste des énergies renouvelables et par Claire PUSINERI, spécialiste des mammifères marins.

Publicité
Publicité
Rejoignez la conversation en laissant un commentaire ci-dessous.

Ailleurs sur lexpress.mu

Les plus...

  • Lus
  • Commentés
  pages consultées aujourd'hui Statistiques et options publicitaires