Mayotte pas satisfaite d’Air Austral

Avec le soutien de

Tout nouveau président du conseil général de Mayotte, Daniel Zaidani après avoir remis de l’ordre dans la collectivité, a ouvert plusieurs grands chantiers dont certains en collaboration avec la Région et le Département de la Réunion. Parmi ses priorités le coût du billet d’avion.

Lors d’une conférence de presse à Mayotte, Gérard Ethève, président du directoire et directeur général d’Air Austral, a confirmé qu’à partir du 30 octobre un premier B.777 200LR ferait ses débuts sur l’axe Mayotte - Paris en direct à raison de trois vols par semaine.

Corsairfly à 800 euros

Air Austral annonce des tarifs en classe Loisirs dans une fourchette de prix allant de 825 euros à 2323 euros en fonction des saisons. Gérard Ethève a souligné que si les baisses tarifaires intervenues ne sont pas celles attendues,&nbsp c’est en raison du prix du kérosène, 50% plus cher à Mayotte qu’à la Réunion, ce qui a induit une surcharge carburant de 330 euros sur les aller-retour entre Mayotte et Paris.

L’argument n’a pas convaincu Daniel Zaidani. “Pendant des années, cette compagnie nous a expliqué que les prix des billets d’avion étaient trop chers parce que ses appareils étaient trop petits. Ensuite, qu’ils étaient chers parce qu’il n’y avait pas de vols directs avec Paris. Et maintenant, la hausse des prix du billet d’avion serait due à une envolée des prix de carburant.

Moralité, cette compagnie peut mieux faire entre le coût des vols et la taille de ses appareils. Comment peut-elle alors nous expliquer les prix qu’elle compte pratiquer pour un vol direct Mayotte - métropole, lorsque son concurrent Corsairfly propose 800 euros pour le même trajet en vol indirect”.

De passage à la Réunion,&nbsp le président du conseil général de Mayotte a enfoncé le clou. “Air Austral va mettre en place une ligne directe mais une baisse de 20 euros ne répond pas à notre attente. La concurrence fera baisser les prix mais elle n’est pas au rendez-vous faute de piste longue. L’enquête publique est en cours. Malgré les difficultés liées aux infrastructures, plusieurs compagnies se posent à Dzaoudzi et d’autres sont intéressées. Le potentiel est là mais les conditions ne sont pas réunies pour cela se passe dans de bonnes conditions. Air Austral est un partenaire qui concourt à nous sortir de notre insularité. Ils ont une place à tenir et c’est à eux de déterminer le rôle qu’ils entendent jouer dans l’avenir.”

Le Journal de l’île de la Réunion, 7 mai, 2011.

&nbsp

Publicité
Publicité
Soutenez lexpress.mu

Pendant cette période de confinement, profitez de l’express, Business Mag, Weekly, 5-Plus Dimanche, de tous vos magazines préférés et de plus de 50 titres de la presse Française, Afrique et Ocean indien sur KIOSK.LASENTINELLE.MU.

Bonne lecture,

Protégez vous, restez chez vous !

Rejoignez la conversation en laissant un commentaire ci-dessous.

Ailleurs sur lexpress.mu

Les plus...

  • Lus
  • Commentés
Suivez le meilleur de
l'actualité à l'île Maurice

Inscrivez-vous à la newsletter pour le meilleur de l'info

OK
Pour prévenir tout abus, nous exigeons que vous confirmiez votre abonnement

Plus tardNe plus afficher

x